La mairie de Béziers retire les menus sans porc des cantines scolaires


Publié par Elisa le le 07 Jan 2021

Depuis la rentrée du 4 janvier, les menus sans porc ont été supprimés des cantines scolaires par la mairie de Béziers. Un scandale pour de nombreux parents d’élèves.

>>> A lire aussi: À 86 ans, il mange à la cantine d’un collège tous les jours pour ne pas souffrir de solitude

C’est une mauvaise surprise qu’ont eu certains élèves de la ville de Béziers (Hérault) en cette rentrée du 4 janvier. La mairie a décidé de retirer les menus sans porc des cantines scolaires. Les parents devront désormais choisir entre deux options pour l’année: un menu classique ou un menu végétarien.

Les enfants qui ne mangent pas de porc devront donc prendre le menu végétarien, et ainsi supprimer toutes viandes de leurs assiettes.

Plus de menu sans porc dans les cantines

En effet, suite à des problèmes sanitaires, les écoles maternelles et élémentaires de la ville ont changé de prestataire pour assurer les repas. Cette décision est un scandale pour de nombreuses familles. Une trentaine de parents d’élèves des écoles Edouard-Herriot et Louis-Pasteur s’est mobilisée pour protester contre cette nouvelle mesure. Ils ont alerté SOS Racisme qui demande également au maire de revenir à l’ancienne formule.

« Nous ne sommes pas dans une démarche communautariste, nous sommes de fervents défenseurs de la laïcité qui permet à tous de vivre ensemble. Nous espérons que ce n’est pas encore un coup de com’ de certains hommes politiques, ce qui serait particulièrement sordide car au détriment d’enfants innocents. » , a déclaré le président de SOS Racisme Béziers à France 3.

>>> A lire aussi: En voyant cette mère venir chercher son fils à la sortie de l’école, toutes les mères sont outrées par la tenue qu’elle porte !

Le maire se défend face aux familles

Le maire de Béziers, Robert Ménard, s’est défendu dans un communiqué où il explique que la loi n’impose pas la mise en place de repas sans porc. Il assure également que les parents d’élèves ont été averties début décembre par des flyers et des lettres d’information, puis qu’elles ont été relancées pendant les vacances scolaires. La fédération des conseils de parents d’élèves de l’Hérault (FCPE 34) dénonce cependant une injustice, voire même une provocation.

« Les enfants ont besoin d’avoir un repas équilibré, d’autant plus que pour certains élèves dont les familles sont en grande difficulté, le repas de la cantine c’est le seul de la journée. » , rappelle Christophe Pavageau, le président de la FCPE 34 au micro de France Bleu Hérault.

>>> A lire aussi: Fermeture d’une école clandestine : Des professeurs enseignaient sans autorisation !

Publié par Elisa le le 07 Jan 2021



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.