la révolte des employés d’EDF !



Publié par Justine le 20 Jan 2021

Depuis l’annonce du projet Hercule, les employés et syndicats d’EDF se révoltent contre une scission de l’entreprise. 200 militants de la CGT ont manifesté devant le siège de La République en marche (LREM) à Paris en jetant des compteurs Linky au sol. Marquer le coup, pour lutter contre le “démantèlement” de l’entreprise française.

>>> À lire aussi : Vérifiez bien vos factures d’électricité et de gaz… elles pourraient contenir de grosses erreurs !

Des dizaines de compteurs Linky jetés au sol

Mardi 19 janvier, des militants CGT d’EDF sont arrivés en autobus, se sont rassemblés devant le siège de la LREM situé dans le IIe arrondissement de Paris. Ces derniers ont déversé des dizaines de compteurs Linky et Gazpar au sol, pour partager leur mécontentement, dévoile une vidéo postée dans un tweet. En effet, EDF souhaite mettre en place le projet Hercule qui résulte à la scission de l’entreprise en 2 voire 3 entités différentes.

Ce projet ferait passer l’entreprise publique en privé afin de pouvoir agrandir ses infrastructures, précise HelloWatt. Problème, ce passage vers le privé pourrait se répercuter sur le prix de l’électricité et donc augmenter fortement la facture des clients EDF.

>>> À lire aussi : Compteur Linky : une nouvelle révélation inattendue sur les ondes électromagnétiques qui change la donne

Des compteurs Linky malmenés lors d’une manifestation

Afin de lutter contre cette privatisation, les manifestants ont scandé : “L’électricité et le gaz, c’est pas pour le privé ! C’est un droit pour tous les usagers !”. Les opposants à cette restructuration totale du groupe font grève depuis le 10 décembre dernier. Plusieurs actions similaires ont été menées dans plusieurs villes de France, ce mardi, mais les militants de Paris ont marqué le coup avec les dizaines de Linky jetés au sol. Fabien Gay, sénateur PCF de Seine-Saint-Denis est déterminé “à lutter contre le démantèlement d’EDF”, relate Sud Ouest.

Sébastien Jumel, député PCF de Seine-Maritime est ravi de la fierté et de “l’intelligence ouvrière” puisqu’ “À travers Hercule, c’est la souveraineté de la nation qui est en jeu”. Suite à cette manifestation, Barbara Pompili a tenté de rassurer les militants : “Non, nous n’allons pas dépecer EDF (…). Non, nous n’allons pas non plus démanteler le groupe. Et oui, évidemment, nous préserverons le statut des salariés”, relate Le Monde.

>>> À lire aussi : Électricité : attention si vous avez une option heures pleines / heures creuses…vous devriez vous méfier !





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.