l’analyse des eaux usées d’Île-de-France inquiète beaucoup


Publié par Jessy le le 08 Jan 2021

En France, la propagation du virus est au cœur de toutes les préoccupations. Alors que les fêtes de fin d’années sont terminées, le gouvernement réfléchit à des mesures et des restrictions afin d’endiguer le virus. Mais les derniers prélèvements des eaux usées en Île-de-France révèlent que le virus circule plus activement, selon un professeur de virologie.

>> À lire aussi : Covid-19 : en cas de symptômes, un arrêt de travail immédiatement disponible !

Les eaux usées d’Île-de-France montrent une circulation plus active du virus !

En Île-de-France, les eaux usées sont régulièrement prélevées afin de définir si elles sont contaminées par le Covid-19. Invité sur France Info, le professeur de virologie à Sorbonne Université, Vincent Maréchal, a expliqué que les eaux usées d’Île-de-France étaient infectées par le coronavirus. Une nouvelle inquiétante, qui prouverait que le coronavirus circule activement dans la région, malgré les chiffres publiés par l’ARS. « Les derniers prélèvements, du 5 janvier, montrent que les quantités de virus dans les eaux usées de plusieurs stations d’épuration d’Île-de-France sont en train de remonter, ce qui est malheureusement un signe » explique le professeur de virologie sur France Info.

>> À lire aussi : Fermeture des écoles ? Jean Castex donne une réponse claire !

Pourquoi l’Île-de-France ne voit pas le couvre-feu avancé à 18 heures ?

Pour le moment, le couvre-feu élargi ne touche pas la région Île-de-France. Un fait qui étonne de nombreux citoyens de la France entière. Et pourtant, à en croire Vincent Maréchal, le taux de contamination devrait augmenter dans les prochaines semaines, avec une « réaugmentation des admissions dans les milieux hospitaliers » .

Mais pourquoi l’Île-de-France ne fait pas partie des régions touchées par le durcissement du couvre-feu ? Pendant les fêtes de fin d’années, de nombreux citoyens de la région se sont rendus chez leur famille. Les chiffres en Île-de-France ne sont donc pas, selon certains spécialistes, représentatifs de la situation réelle. Quoiqu’il en soit, le professeur en virologie s’inquiète face aux résultats de ces prélèvements et explique : « Quand plusieurs prélèvements consécutifs dans le temps s’inscrivent dans une augmentation, on a une bonne approximation de ce qui est en train de se passer » .

>> À lire aussi : Reconfinement : Un troisième confinement total, comme en mars, envisagé pour fin janvier ?

Publié par Jessy le le 08 Jan 2021



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.