l’argent que vous avez sur votre compte bientôt taxé ?


Avec les deux confinements vécus cette année, les Français ont économisé beaucoup d’argent, au point qu’une banque a décidé de taxer les dépôts. Les établissements français vont-ils suivre cette voie ? Réponse dans la suite de l’article.

>>> À lire aussi : Banques : elles pourraient vous faire des remboursements colossaux dans les prochains mois

Votre banque va-t-elle taxer votre compte courant ?

Cette année, les Français ont trop économisé au lieu de dépenser leur argent. Cette manière de faire coûte cher aux banques qui décident petit à petit de passer à la vitesse supérieure. En effet, Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Épargne dévoile à MoneyVox que « L’encours des dépôts à vue dépasse les 450 milliards d’euros en France, soit deux fois plus qu’en 2009 ». Pire, avec la crise du Coronavirus, l’épargne française est estimée à 100 milliards d’euros !

C’est pourquoi, la banque N26 a décidé de taxer à hauteur de 0,5 % les dépôts supérieurs à 50 000 euros de ses nouveaux clients. La décision de cette banque publique est une première en France et concernait les établissement privés, destinés à des clients aisés qui dépassaient le million d’euros. N26 va-t-elle inspirer ses concurrents ?

>>> À lire aussi : Les télétravailleurs bientôt obligés de payer une taxe ?

Aucune banque n’a encore sauté le pas

Bien que ce soit une première dans l’Hexagone, taxer le compte courant est tout à fait normal en Allemagne, Suisse, Danemark ou encore en Italie. La directrice de la Société Générale s’est déjà posé la question l’année dernière sans avoir sauté le pas pour autant : « la question se pose, fatalement, pour les très gros dépôts », est-ce l’opportunité qu’elle attendait ? MoneyVox a pu l’interroger et confirme « le sujet n’est pas à l’ordre du jour chez nous. »

Aucune banque n’a encore sauté sur l’occasion, mais les établissements bancaires ont « préféré jouer sur la rémunération des services qu’elles offrent plutôt que le taux des dépôts pour maintenir leur rentabilité. La question pourrait se poser sur les dépôts les plus importants. Pour le moment, le caractère concurrentiel du marché bancaire limite les tentations », analyse Philippe Crevel. Un moment de répit contrebalancé par l’augmentation des frais bancaires !

>>> À lire aussi : Découvrez les nouveaux services bancaires qui vous sont facturés

Publié par Justine le 04 Déc 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.