l’avocat de son mari fait d’étonnantes révélations sur l’enquête


Publié par Manon le le 02 Jan 2021

Depuis la nuit du 15 au 16 décembre, Delphine Jubillar est introuvable. Les recherches se poursuivent pour retrouver la mère de 33 ans. L’avocat de son mari, Cédric Jubillar, a fait d’étonnantes révélations à propos de l’enquête.

>>> À lire aussi : Il sauve une biche coincée au milieu d’un lac gelé

L’avocat de Cédric Jubillar fait des révélations

Delphine Jubillar a disparu depuis plus de deux semaines. À Cagnac-les-Mines, dans le Tarn, les recherches continuent pour tenter de retrouver l’infirmière de 33 ans. L’avocat de Cédric Jubillar, Jean-Baptiste Alary, a été interviewé par la Dépêche, le mardi 29 décembre.

L’avocat a fait d’étonnantes révélations. Il a expliqué que son client et lui-même ne sont pas tenus au courant de l’évolution de l’enquête concernant la disparition de Delphine Jubillar. « Tout ce que je sais de ce dossier, c’est dans la pression que je l’ai appris. Mon client ne dispose d’aucune information et moi non plus », a-t-il révélé.

>>> À lire aussi : Il reçoit pour Noël le squelette de sa propre jambe amputée

Une comparaison avec l’affaire Daval

Durant cette interview à la Dépêche, il prévient qu’il a « pour instruction de ne pas communiquer l’état d’esprit dans lequel Cédric Jubillar se trouve ». Aussi, l’avocat a admis qu’il était « agacé par le comportement de certains journalistes qui n’hésitent pas à stagner devant chez lui tout la journée ». Son client, Cédric Jubillar, aimait avoir un peu de « tranquillité. »

Depuis la disparition de Delphine Jubillar, son mari est la cible d’une comparaison. Beaucoup font un lien entre la disparition de l’infirmière et celle d’Alexia Daval. Pour rappel, la jeune femme avait disparu dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017. Après avoir joué le mari meurtri, Jonathann Daval avait avoué le meurtre de sa femme. Cette affaire a été jugée en novembre dernier.

Beaucoup estiment que les similitudes sont nombreuses entre les deux affaires. L’avocat de Cédric Jubillar a dit qu’il fallait « arrêter ». Il insiste : « Si l’on avait jugé le dossier Daval que dans deux mois, personne ne ferait le rapprochement ».

>>> À lire aussi : Elle a préparé des space cake à Noël pour ses parents et la soirée finit très mal !

Publié par Manon le le 02 Jan 2021



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.