Le couvre-feu débute pour 20 millions de Français


CORONAVIRUS – “Il est 21H00. Merci de rentrer chez vous”. Près de 20 millions d’habitants en région parisienne et dans huit métropoles se sont pliés ce samedi 17 octobre à l’obligation de couvre-feu, mesure prise par le gouvernement pour enrayer la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus.

“Il est 21h00 et il n’y a plus personne. La situation est quasi propre”, a assuré le commissaire Patrick Caron, de la DOPC (La Direction de l’ordre public et de la circulation), en patrouille aux abords du Quartier Latin, à Paris.

Une petite manifestation non déclarée dans la capitale a malgré tout défilé pendant une quarantaine de minutes avant que la police n’intervienne pour disperser les récalcitrants. 

 

Ce confinement nocturne -de 21H00 à 06H00- concerne les habitants d’Île-de-France et des métropoles de Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne, Aix-Marseille, Rouen et Grenoble.

Sont exemptées les personnes qui rentrent du travail ou d’un lieu d’études ou s’y rendent, font valoir un impératif de santé, doivent rendre visite à un proche en situation de dépendance, garder des enfants, répondre à une convocation judiciaire ou promener leur animal de compagnie. Sur le chemin ou à la sortie des gares et aéroports, les billets d’avion et de train feront foi.

12.000 policiers et gendarmes 

Comme pendant le confinement au printemps, les personnes sortant pendant le couvre-feu doivent se munir d’attestations de déplacements (à imprimer ou télécharger sur téléphone). Tout contrevenant s’expose à une amende de 135 euros puis, en cas de double récidive (trois fraudes au total), à six mois de prison et 3750 euros d’amende. 

Quelque 12.000 policiers et gendarmes, auxquels s’ajoutent les équipes de police municipale, doivent être déployés pour faire respecter ces règles. 

Les policiers ont toutefois été invités à faire preuve de “pédagogie” et de “discernement”, en évaluant “la bonne ou la mauvaise foi” des personnes contrôlées, a expliqué à l’AFP une source policière.

Alors que débutent les vacances de la Toussaint, le gouvernement n’a en revanche pas interdit les déplacements dans le pays, mais certains territoires ont voulu anticiper un afflux de touristes, comme la station balnéaire du Touquet, qui va instaurer à son tour un couvre-feu. 

Le gouvernement défend les couvre-feux comme la seule mesure qui permette d’éviter un reconfinement, au moment où les indicateurs évaluant l’épidémie de coronavirus se dégradent un peu partout en Europe. La France a enregistré samedi un nouveau record, avec plus de 32.000 cas positifs, et voit le nombre de malades en réanimation (près de 1900) grimper jour après jour, faisant craindre une saturation prochaine des hôpitaux.

À voir également sur Le HuffPost: À Paris, le début du couvre-feu respecté samedi avant 6h



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.