Le « quoi qu’il en coĂ»te » doit cesser en 2021, dit Olivier Dussopt

[ad_1]

Mais, a-t-il ajoutĂ©, “le niveau de dĂ©penses que nous connaissons aujourd’hui n’est pas soutenable dans le temps”. 

Pour faire face Ă  l’épidĂ©mie, l’État a engagĂ© 44,1 milliards de dĂ©penses supplĂ©mentaires, dont 41,8 milliards de dĂ©penses d’urgence, selon des chiffres de Bercy.

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire avait indiquĂ© un peu plus tĂŽt ce mercredi que la crise et les moyens dĂ©ployĂ©s par l’État se traduisaient “par le dĂ©ficit budgĂ©taire le plus Ă©levĂ© de notre histoire contemporaine”, lors d’une audition par la commission des Finances de l’AssemblĂ©e nationale.

Le dĂ©ficit de l’État -hors pĂ©rimĂštre des collectivitĂ©s locales et de la sĂ©curitĂ© sociale- s’est ainsi creusĂ© de 85 milliards d’euros, passant de prĂšs de 93 milliards l’an dernier Ă  178,2 milliards d’euros.

À voir Ă©galement sur le HuffPost: Olivier Dussopt n’était pas avare de leçons de morale… avant d’ĂȘtre Ă©pinglĂ© Ă  son tour



[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier Ă  commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.