L’éclairage public la nuit bientôt éteint pour faire respecter le confinement ?


Cette idée radicale est en réflexion à Caen. L’idée serait d’éteindre l’ensemble de l’éclairage public afin de faire respecter le confinement et lutter contre la pollution lumineuse. Des villes françaises vont-elles sauter le pas ?

>>> À lire aussi : Un tiers de la planète ne peut plus admirer la Voie Lactée

Débat public pendant le confinement

C’est une question qui fait son chemin dans l’Hexagone. Certaines villes souhaitent l’extinction de l’éclairage public de minuit à 5 heures du matin pendant le confinement. Certaines villes dont Bayeux et Caen songent à mettre en place ce nouveau dispositif. D’ailleurs, Bayeux va bientôt sauter le pas après avoir expérimenté cette idée lors du premier confinement.

Cette mesure permettrait de réaliser des économies, mais surtout de diminuer la pollution lumineuse qui limite l’observation du ciel. En effet, les personnes qui soutiennent ce projet mettent en avant cet avantage en plus des économies d’énergie réalisées. Du côté des opposants, la question de la sécurité est la principale raison de leur refus.

>>> À lire aussi : À quoi ressemblerait le ciel si les villes étaient plongées dans le noir ?

Ce deuxième confinement synonyme d’essais

Cette question est en réalité plus compliquée qu’elle n’y paraît. Pourtant, les avantages sont très nombreux, d’après Siceco :

  • L’éclairage public doit être adapté aux besoins des habitants. Or, pendant le confinement, personne n’est dehors la nuit, l’éclairage semble inutile. Toutefois, il ne faut pas oublier les travailleurs de nuit ;
  • Cette extinction préserve l’environnement, puisque la lumière a des conséquences sur la biodiversité et peut perturber les écosystèmes ;
  • Éteindre ces éclairages n’a aucune conséquence sur la sécurité routière, puisque le nombre d’accidents n’augmente pas. Dans ces conditions, les automobilistes réduisent d’eux-mêmes leur vitesse ;
  • Dernier point, les actes criminels et de violence ne sont pas en hausse, car ils se déroulent à 80 % en plein jour, dévoile l’Observatoire National de la Délinquance et des Ripostes Pénales.

Des villes vont-elles sauter le pas pendant le confinement ?

>>> À lire aussi : Confinement : ces conseils pour mieux le surmonter

Publié par Justine le 14 Nov 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.