Les chevaux ressentent la même chose que les humains quand on les fouette


Une étude scientifique indique que les chevaux ont la même sensibilité que les êtres humains et ressentent la même douleur que les hommes. L’étude fait écho à la polémique qui a eu lieu à la Melbourne Cup, il y a deux semaines. Un jockey a été pénalisé et son cheval a été euthanasié car il l’avait trop fouetté.

> À lire aussi : C’est l’hécatombe lors de cette course hippique, 4 jockeys tombent, rendant les commentateurs fous

Un comportementalisme animalier est certain que les chevaux ressentent la douleur comme les hommes

Paul McGreevy, un professeur de l’université de Sydney, spécialisé en comportements animaliers a publié une étude scientifique dans laquelle il indique que les « humains et les chevaux ont une structure anatomique de détection de la douleur sur la peau équivalente ». Les conclusions de l’étude sont également claires, le scientifique demande à ce que l’on reconnaisse que la douleur du cheval est réelle. Il sait que son étude risque de faire grincer des dents, alors que l’industrie du sport équestre pèse des millions et que son étude ne fera pas changer les avis des adeptes des courses hippiques.

> À lire aussi : Honteux ! Un cheval forcé à boire du champagne après une course (vidéo)

Le débat fait rage entre les pro et anti cravache

Les résultats de cette étude tombent alors qu’il y a deux semaines, le jockey Kerrin McEvoy a écopé d’une amende de 50 000 dollars pour avoir fouetté son cheval avec excès durant la Melbourne Cup. Même cette décision officielle est décriée par certains, comme Peter V’Landys, le PDG de la société hippique d’un autre État d’Australie. Il ne comprend pas la sanction et va encore plus loin. « Nous devons éduquer le public, le fouet ne fait pas mal », affirme Peter V’Landys. Le scientifique à l’origine de l’étude est prêt à lui démontrer le contraire et il ajoute  qu’il « existe des preuves matérielles pour éclairer la discussion et ouvrir le débat autour de l’éthique de l’utilisation de la cravache sur les chevaux ». Plusieurs pays ont déjà pris des dispositions à ce sujet, soit une interdiction totale soit une réduction significative de son utilisation lors des courses.

> À lire aussi : Atroce : un cheval de course retrouvé mort et mutilé…

Crédits : PA – Source : ABC

Publié par Nicolas F le 15 Nov 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.