les choses ne vont pas s’arranger cette année…


Publié par Manon le 20 Jan 2021

Malgré une baisse puis une stagnation, le montant des frais bancaires repartent en hausse. Les banques assomment leurs clients avec une augmentation des frais. Ce sont notamment les frais de tenue de compte, de retraits déplacés et les virements en agence qui sont concernés.

>>> À lire aussi : Banque : attention à ce détail si vous comptez faire des virements !

Les banques augmentent les frais bancaires

En 2019, les frais bancaires étaient en baisse avec une diminution de 1%. L’année suivante, le montant des frais était en stagnation, avec +0,2%. En revanche, pour 2021, ils sont de nouveaux en hausse.

Sur les 146 banques françaises, les frais ont augmenté de 0,6% en moyenne en une année seulement. Cette hausse est la plus forte recensée depuis 2017. Bien que cette augmentation semble faible, elle dévoile la flambée des prix de certains frais bancaires.

Les frais de tenue de compte sont les premiers concernés. Sur un an, la hausse est de 4,6%. Cela représente 23,7 euros en moyenne cette année. De leur côté, les banques en ligne se démarquent car elles n’imposent pas ces frais.

>>> À lire aussi : Frais bancaires excessifs : ces banques viennent d’être sanctionnées !

La plus forte augmentation depuis 2017

Les banques assomment les clients avec les frais de retraits déplacés. Utiliser un distributeur automatique de billets d’une autre banque vous coûtera plus cher de 1,8% en moyenne, en 2021. Il y a 14 banques qui ont augmenté le coût de ce service. “Le nombre de retraits déplacés gratuits par mois est en baisse : 5 banques le réduisent et 2 banques chez qui ils étaient illimités affichent désormais une limite de 3 retraits déplacés gratuits par mois”, souligne Panorabanques.

De plus, les établissements bancaires ont également augmenté les opérations réalisées en agence. “Cela permet d’inciter leurs clients à réaliser ces opérations en ligne gratuitement et libérer les conseillers bancaires pour des tâches complexes à plus forte valeur ajoutée, comme du conseil en épargne ou des crédits”, explique Laure Prenat, directrice générale de Panorabanques.

>>> À lire aussi : Compte courant : comment les banques nous taxent-elles en toute discrétion ?

Source : Capital 



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.