Les membres de la Convention citoyenne rappellent Macron à son « engagement »


CHRISTIAN HARTMANN via Getty Images

Emmanuel Macron s’adressant aux 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat le 29 juin à Paris (illustration). 

POLITIQUE – “Nous avons le sentiment de manquer d’un soutien clair et défini de la part de l’exécutif dont les prises de position nous apparaissent parfois contradictoires”. Dans un courrier adressé ce lundi 12 octobre à Emmanuel Macron, les 150 citoyens de la Convention citoyenne pour le Climat rappellent au chef de l’État son “engagement” sur la poursuite du travail engagé. 

Les membres de cette assemblée inédite appellent ainsi le président de la République à “renouveler (son) soutien et (son) envie ferme de faire aboutir” leurs “propositions”, dans un contexte où plusieurs de leurs pistes ont reçu un accueil glacial au sein même du gouvernement. Lors de la réception du rapport de la CCC, Emmanuel Macron avait évoqué trois “jokers”, mais le nombre de ceux-ci semble avoir augmenté au fil des semaines.

“Dans une période où des communications ouvertement hostiles à nos propositions sont formulées par certains acteurs professionnels, des déclarations ministérielles discordantes sur les sujets de l’aérien, de la publicité, du déploiement de la 5G, de la baisse de la TVA relative au transport ferroviaire, ou d’autres, viennent renforcer le trouble et obscurcir la parole présidentielle”, écrivent ces 150 citoyens, qui peinent ”à trouver dans les actions du gouvernement l’ambition générale d’une transition écologique efficace”.  

Afin de pas voir leurs travaux sacrifiés sur l’autel des réticences ministérielles, les membres de la Convention pressent Emmanuel Macron de siffler la fin de la récréation. ”Nous vous demandons donc de réaffirmer votre engagement formel et public à travers l’examen sans filtre de nos propositions”, demandent les membres de la “CCC”.   

Récemment, plusieurs élus écologistes sont montés au créneau pour dénoncer le détricotage des propositions de la Convention. “Semaine après semaine, une par une, les mesures fortes de la convention sont abandonnées. C’est un reniement, tant sur le fond que sur la méthode”, dénonçaient dans une tribune publiée dans Le Monde le maire EELV de Grenoble Éric Piolle et le député proche de Nicolas Hulot Matthieu Orphelin. 

“En matière de démocratie participative, il n’y a rien de pire que de consulter les citoyens sans ensuite tenir compte de leur avis. Au lieu de renforcer la confiance dans les élus, cela ne fait qu’accroître leur défiance”, alertaient ces deux élus, qui appelaient l’exécutif à “se reprendre”. Soit peu ou prou ce que réclament les membres de la Convention ce lundi.  

À voir également sur Le HuffPost: Climat: sur la tour Eiffel, Extinction Rebellion déploie une banderole



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.