Les pertes blanches, qu’est-ce que c’est?

[ad_1]

Fréquemment observées chez les femmes, les pertes vaginales ou leucorrhées,  sont des écoulements naturels. Leur aspect varie selon la période du cycle. Elles sont ainsi soit blanchâtres soit translucides et ont une texture gluante. Elles apparaissent généralement à l’arrivée des règles et disparaissent au moment de la ménopause. Ainsi, s’il vous arrive d’en trouver régulièrement dans vos sous-vêtements pas de panique! Elles signifient généralement que les organes génitaux fonctionnent correctement.

A quoi servent les pertes blanches?

A lire aussi: Vagin, règles, grossesse : Découvrez 8 chiffres hallucinants et inquiétants sur l’intimité des femmes en France !

L’utilité des pertes blanches

Les pertes blanches sont des sécrétions produites par le vagin et l’utérus. Et bien qu’elles ne semblent pas avoir de fonction particulière, elles sont en réalité très utiles. En effet, elles permettent au vagin de se nettoyer et de se protéger des bactéries.

Ainsi, les sécrétions vaginales mélangées aux glaires cervicales permettent au vagin d’évacuer les cellules mortes et les possibles germes qui s’y seraient développés. Les pertes blanches sont également un lubrifiant naturel qui facilite l’entrée dans le vagin. Elles permettent aussi de rendre plus aisée la progression des spermatozoïdes dans le col de l’utérus.

Quand et pourquoi changent-elles d’aspect?

Durant la période de grossesse, les pertes blanches augmentent en raison du fort taux d’hormones présent dans l’organisme. Elles sont alors très abondantes et fluides, au point où certaines femmes peuvent avoir la sensation de mouiller en permanence.

L’ovulation aussi est une période particulière quand il s’agit de parler de sécrétions vaginales. Là encore elles deviennent abondantes et ont une apparence particulière. Elles deviennent également transparentes et fluides comme un blanc d’œuf.

Dans quelles situations signalent-elles un dysfonctionnement?

Mais attention dans certains cas, les pertes vaginales peuvent être le signe d’un dysfonctionnement de l’appareil génital. La flore vaginale est composée de bactéries présentes naturellement dans le vagin. Elle sert normalement à protéger le vagin des invasions de microbes. Cependant, il peut arriver que des bactéries infectieuses y soient présentes. Dans ce cas de figure, les pertes blanches changent alors de texture et d’odeur.

En règle générale, les pertes blanches sont blanchâtres ou translucides et leur épaisseur varie en fonction du cycle hormonal. Cependant quand il y a un problème, elles peuvent devenir malodorantes, très épaisses et peuvent s’accompagner de démangeaisons et de brûlures comme le stipule le site Gyn&co.

Quand consulter?

Dans le cas où les pertes changent d’aspect ou deviennent anormalement abondantes, il est conseillé d’aller consulter. Mais il faut garder en tête que les modifications de la glaire sont généralement dues à des changement hormonaux. Les douleurs, brûlures et démangeaisons nécessitent également de consulter un professionnel.

Les pertes vaginales sont naturelles, il n’existe ainsi aucun traitement pour les faire disparaître. En ce qui concerne l’hygiène intime, il est recommandé de se laver les parties intimes au maximum 2 fois par jour, pas plus. Les douches vaginales sont déconseillées: il est préférable d’utiliser un savon au PH neutre pour se laver les parties intimes.

A lire aussi: Cette professeure de yoga pousse un coup de gueule contre les clichés sur les règles des femmes !

Publié par Elodie le 24 Sep 2020

[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.