Les télétravailleurs bientôt obligés de payer une taxe ?


Des économistes de la Deutsche Bank veulent faire payer aux télétravailleurs une taxe supplémentaire. C’est ce qu’ils proposent dans un rapport.

Taxer les télétravailleurs ? C’est ce que proposent des économistes de la Deutsche Bank dans un rapport repéré par ZDNet. Ils expliquent que ces salariés économisent leur trajet pour aller au bureau ainsi que leur pause déjeuner. Les experts estiment donc logique que ces personnes payent une taxe supplémentaire. “Nous soutenons que les travailleurs à distance devraient payer un impôt pour ce privilège” , écrivent-ils, soulignant que le télétravail sera la “nouvelle normalité bien après la fin de la pandémie” et qu’il faudra donc adapter la fiscalité.

Taxer les télétravailleurs de 5%

Luke Templeman, co-auteur du rapport, propose alors une taxe de 5% pour chaque jour de télétravail. Pour un SMIC net sur une base de sept heures de travail quotidien, un Français devrait s’acquitter d’environ 2,7 euros par jour. Si on calcule sur le mois en comptant deux jours de repos par semaine, le montant s’élève à environ 62 euros mensuel.

Mais l’auteur du rapport justifie sa proposition. “Le télétravail offre des économies financières directes sur des dépenses comme le transport, le déjeuner, les vêtements et le nettoyage. Ajoutez à cela les économies indirectes via le renoncement aux dépenses sociales et autres qui auraient été engagées si un travailleur avait été au bureau” , souligne-t-il.

Une taxe pour les travailleurs à faibles revenus

Mais ces recettes fiscales ne seraient pas redistribuées n’importe comment. Elles seraient reversées aux travailleurs aux plus faibles revenus et qui ne peuvent pas travailler distance. “D’un point de vue personnel et économique, il est logique que ces personnes reçoivent un coup de main. Il est également logique de reconnaître les travailleurs essentiels qui assument le risque Covidien pour de faibles salaires. Ceux qui ont la chance d’être en mesure de se ‘déconnecter’ de l’économie en face-à-face le leur doivent” , estiment les experts. Il est peu probable que cette mesure voit le jour, mais elle soulève tout de même un débat, notamment au sein des économistes.

A lire aussi: Drogue, alcool, cigarettes : Les addictions à risque qui s’amplifient en télétravail !

Publié par Elisa le 15 Nov 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.