Ludovic Bertin n’en est pas à sa première rencontre avec la justice !


Arrêté dans le cadre de l’affaire Victorine, Ludovic Bertin a avoué le meurtre de la jeune femme. Déjà condamné pour des délits, les forces de l’ordre le décrivent comme un “petit caïd de quartier”.

A lire aussi: Victorine : le meurtrier présumé présent à la marche blanche ?

Un jeune homme à la vie bien rangée

A l’annonce de l’arrestation d’un suspect dans l’affaire Victorine, mille et une questions ont taraudé les internautes. Curieux de savoir qui était l’auteur de ce drame effroyable, les internautes ont fini par retrouver son profil sur les réseaux sociaux. A partir de là, il a été possible pour eux de mettre un visage sur le meurtrier présumé de la jeune femme.

Ludovic Bertin est un jeune père de famille de 25 ans. Propriétaire d’une société de transports, il affiche depuis plusieurs mois déjà une image plus ou moins rangée sur les réseaux sociaux. Mais il ne faut pas se fier aux apparences car le jeune homme a passé judiciaire très chargé.

Un passé judiciaire très chargé

Connu comme “un petit caïd de quartier” , Ludovic Bertin a fréquenté des délinquants plus chevronnés durant sa jeunesse. Il s’adonnait notamment à des car-jackings et à des casses. Cela lui a valu des condamnations pour port d’arme, vol ou encore destruction. Mais le casier judiciaire du jeune homme ne s’arrête pas là car il a également commis des faits de violences ainsi que des délits routiers.

En 2019, le tribunal de Lyon l’a condamné pour des vols avec effraction commis dans l’Est-lyonnais, courant 2017 et 2018. Il n’a cependant pas été écroué.

Une enfance compliquée

On ne sait pas grand chose de l’enfance de Ludovic Bertin. Né à Vénissieux en 1995, Ludovic a perdu son père à l’âge de 9 ans. Il est l’avant-dernier d’une fratrie recomposée de 7 enfants. Il a passé son enfance dans le village de Bonnefamille où, comme les enfants de la famille Dartois, il a effectué sa scolarité. Même s’il a le même âge que le grand frère de Victorine, impossible pour l’heure de faire un lien entre lui et la jeune femme.

“On ne sait pas si Victorine le fréquentait de près ou de loin. Mais ce n’est pas un proche de la famille “ , a déclaré l’avocate de la famille Dartois.

A lire aussi: Mort de Victorine : la découverte affreuse des enquêteurs sur des effets personnels de la victime

Source: Le Dauphiné Libéré

Publié par Elodie le 16 Oct 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.