Marcus Rashford continue son combat contre la précarité alimentaire chez les enfants


AFP/Archives

Le joueur de football de Manchester United, Marcus Rashford, souhaite combattre la précarité alimentaire chez les enfants en Angleterre

ÉGALITÉ – Début juin, le gouvernement britannique s’était résolu à prolonger cet été un programme de fourniture de repas gratuits aux enfants défavorisés mis en place pendant le confinement, sous la pression d’une campagne orchestrée par le footballeur de Manchester United, le jeune Marcus Rashford.

Mais ce dernier ne semble pas vouloir en rester là. 

Dans une lettre aux députés publiée ce mardi 1er septembre, Marcus Rashford a présenté un “groupe de travail sur la précarité alimentaire des enfants” qu’il a créé avec des marques telles qu’Aldi, Tesco, Deliveroo et Kellogg’s, a défini trois nouveaux objectifs politiques majeurs et a appelé à un changement durable.

Une pauvreté qu’il a lui-même connue

“La pauvreté alimentaire contribue à l’instabilité sociale”, a-t-il écrit. Le joueur évoque notamment le fait d’avoir vu “un jeune garçon garder la tête haute pendant que sa mère sanglotait à ses côtés, sentant qu’il devait intervenir pour protéger sa famille et apaiser certaines de ses inquiétudes. Il avait neuf ans”.
“Je connais ce sentiment”, a-t-il confié. “Je me souviens du bruit de ma mère qui pleurait encore aujourd’hui, après avoir travaillé 14 heures, incertaine de la façon dont elle allait joindre les deux bouts. C’était ma réalité”.

Le plan ambitieux que Marcus Rashford a présenté invite le chancelier, Rishi Sunak, à financer la mise en œuvre de trois mesures clés de sa stratégie. Ses propositions sont soutenues par Aldi, Co-op, Deliveroo, Iceland, Kellogg’s, Sainsbury’s, Tesco, Waitrose, et les organisations caritatives FareShare et Food Foundation.

“Des mères et des pères élèvent des jeunes hommes et des jeunes femmes respectueux et éloquents qui, en réalité, font partie d’un système qui ne leur donnera pas la possibilité de gagner et de réussir”, a écrit le footballeur. “Ajoutez les fermetures d’écoles, les licenciements et les congés à l’équation et nous obtenons un problème qui pourrait avoir un réel impact négatif sur les générations à venir. Tout commence par la stabilité autour de l’accès à la nourriture.” 

La réponse du gouvernement encore incertaine

Bien que cette stratégie alimentaire – rédigée par le fondateur de “Leon”, Henry Dimbleby – soit passée en commission auprès du gouvernement, les ministres n’ont pas encore indiqué s’ils allaient suivre ces recommandations. Les trois mesures mises en avant par Marcus Rashford sont notamment l’extension de la gratuité des repas scolaires à tous les enfants défavorisés, l’extension de l’offre de vacances à tous les enfants bénéficiant de repas scolaires gratuits et une augmentation significative de la valeur des bons d’achat “Healthy Start” pour les familles avec de jeunes enfants.

Le footballeur, qui travaille en partenariat avec FareShare et la Food Foundation, a déclaré dans sa lettre que les progrès réalisés grâce à sa précédente victoire sur la gratuité des repas “n’allaient soutenir cette question qu’à court terme”, relate le journal britannique The Guardian. 

“J’ai parlé récemment à une mère qui, avec ses deux jeunes fils, vit actuellement avec trois tranches de pain par jour – en les trempant dans de l’eau chaude et en y ajoutant du sucre, en espérant que la consistance du porridge puisse apaiser la faim de son enfant d’un an”, a-t-il déclaré. “C’est la réalité de l’Angleterre en 2020”.

Marcus Rashford a consacré une grande partie de sa saison, interrompue en raison coronavirus, à son travail sur la pauvreté alimentaire. Il a ainsi visité les banques alimentaires, travaillé à la création de nouveaux accords avec l’industrie alimentaire, et appelé ses collègues de projet presque quatre fois par jour. 

Il a également organisé une réunion Zoom avec des dirigeants de grandes chaînes de supermarchés. En plus de soutenir ses objectifs, ces derniers ont accepté d’utiliser leurs réseaux sociaux pour partager les histoires de certaines personnes confrontées à la pauvreté alimentaire afin de sensibiliser le public à ce problème.

À voir également sur Le HuffPost: Spike Lee revisite ce clip de Michael Jackson pour rappeler que “la lutte continue”



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.