Mort de MF Doom, rappeur emblématique et mystérieux

[ad_1]

PYMCA via Getty Images

Le rappeur MF Doom, ici photographié en 2010 à l’occasion d’un concert au Danemark, est mort à l’âge de 49 ans, le 31 octobre 2020. Son décès a été annoncé deux mois plus tard par sa compagne, sans que les causes ne soient précisées. 

MUSIQUE – Une figure tutélaire qui disparaît. Jeudi 31 décembre, à quelques heures du passage en 2021, la mort du rappeur et producteur anglais MF Doom, de son vrai nom Daniel Dumile, a été annoncée. 

C’est son épouse Jasmine qui a publié une photographie de l’artiste masqué sur Instagram, cliché accompagné d’un texte annonçant sa disparition. L’information a ensuite été confirmée à la presse américaine par le porte-parole du rappeur de 49 ans.  

Dans ces quelques lignes, Jasmine Dumile salue la mémoire du “meilleur mari, père, professeur, étudiant, associé, amant et ami” dont elle “aurait pu rêver”. “Merci de m’avoir montré comment ne pas avoir peur d’aimer et comment être la meilleure personne possible. Mon monde ne sera plus jamais le même sans toi”, écrit-elle encore, précisant que la disparition de MF Doom remonte au 31 octobre dernier. Les causes du décès n’ont pas été précisées. 

Pour le grand public, MF Doom était notamment connu pour arborer le masque de “Doctor Doom” (ou Docteur Fatalis en français), un méchant majeur de l’univers Marvel. 

Cette inspiration des comics se retrouvait par exemple dans le clip de l’excellent morceau “All Caps”, commis avec son compère producteur Madlib au sein du groupe Madvillain, l’une des entités auxquelles Daniel Dumile aura appartenu durant sa prolifique carrière. 

Mais MF Doom est surtout connu pour être un auteur majeur de l’histoire du rap, doté d’une plume rare et estimée par de très nombreux artistes. Après avoir commencé à goûter au succès au sein du groupe KMD, l’évolution de Daniel Dumile a été une première fois compromise au début des années 1990 par la mort de son frère et membre du groupe, DJ Subroc. 

Il faudra attendre la fin du siècle, et qu’il soit devenu le rappeur masqué MF Doom, pour qu’il atteigne enfin la reconnaissance du milieu du hip-hop grâce à des collaborations réussies (Madlib donc, mais aussi le DJ Danger Mouse, Gorillaz…). Également producteur de talent, l’Anglais qui aura vécu la majeure partie de sa vie près de New York est ainsi devenu une figure majeure du rap dit alternatif pour sa fluidité et sa proximité avec d’autres genres musicaux. 

Ces 31 décembre et 1er janvier, de nombreux rappeurs américains et français ont eu une pensée pour le lyriciste disparu, à l’image entre autres d’Alpha Wann, Q-Tip ou Tyler, The Creator. 



Galerie photo
Ils nous ont quittés en 2020


Voyez les images





À voir également sur Le HuffPost: Les musiques d’Ennio Morricone, instrus favorites… des rappeurs



[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.