Nouvelle plainte contre le Professeur Raoult mais il n’est pas le seul médecin concerné !


Les professeurs Raoult et Perronne sont visés par une plainte déposée par l’ordre des médecins. Au total, six personnes font l’objet d’une plainte notamment pour des propos tenus durant la crise sanitaire.

À lire aussi : Vidéo Choc ! Un médecin américain filme les derniers instants d’un patient atteint du covid-19

Le conseil national de l’Ordre des médecins dépose plusieurs plaintes

L’Ordre des médecins a décidé de donner un coup de poing sur la table avant cette fin d’année. L’Agence de presse médicale (APM) a révélé que le conseil national de l’ordre des médecins avait déposé une plainte le 10 décembre dernier.

Six personnes font l’objet de cette plainte, parmi les médecins visés, le professeur Perronne et Joyeux, ainsi que des docteurs Delépine, Zeller et Rezeau-Frantz. On retrouve aussi le très médiatique directeur de l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille, Didier Raoult. Le Cnom a refusé de préciser les motifs exacts de ces plaintes auprès du Parisien.

Didier Raoult encore visé

Ce dernier fait déjà l’objet d’une plainte de la part du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, pour avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine face au Covid-19, et ce malgré l’absence de toute preuve de son d’efficacité. Le professeur Raoult aurait enfreint au moins neuf articles du code de déontologie médicale.

Le 17 décembre dernier, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris a annoncé mettre fin aux fonctions du professeur Christian Perronne. Il occupait les fonctions de chef de services des maladies infectieuses de l’hôpital de Garches, dans les Hauts-de-Seine. Après plusieurs mois de conflits en interne, la direction a porté plainte pour ses nombreuses sorties polémiques jugées « indignes de la fonction qu’il exerce ».

Connu depuis des années suite à ses déclarations controversées à propos de la maladie de Lyme, Christian Perronne ne faisait pas l’unanimité dans la communauté scientifique. Son apparition dans le film complotiste Hold-Up a rajouté de l’huile sur le feu. Le professeur avait affirmé à tort que les malades du Covid-19 permettaient aux professionnels de toucher de l’argent.  Des propos calomnieux qui avaient poussé le Cnom à saisir le Conseil départemental de l’Ordre des Hauts-de-Seine.

Du simple avertissement à la radiation définitive.

Le Pr Henri Joyeux, cancérologue à la retraite, risque la radiation définitive. Très actif sur les réseaux sociaux, il faisait déjà l’objet d’une plainte en automne 2019 pour ses prises de position sur les vaccins.

Les audiences devraient démarrer au plus tôt avant la fin d’année prochaine. Le Cnom devra remettre un mémoire pour justifier sa démarche. Les plaintes présentées seront instruites par une chambre disciplinaire. Présidée par un magistrat, celui-ci sera en charge de sanctionner les manquements au code de déontologie de la profession. Les sanctions peuvent aller d’un simple avertissement à la radiation définitive.

À lire aussi : Covid-19 : le vaccin inefficace sur la mutation du virus ?



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.