Pourquoi nous pourrions bien fêter Noël sans sapin ?


Cette année, Noël va-t-il passer à la trappe ? Depuis l’annonce du reconfinement, les Français craignent devoir se passer des fêtes de fin d’année. Face à cette situation, les producteurs français s’interrogent sur l’utilité de couper les sapins naturels cette année.

>>> À lire aussi : Reporter Noël à l’été prochain ? Ce conseil d’un infectiologue ne passe pas…

Le reconfinement met Noël en péril ?

Noël est dans un peu plus d’un mois, mais impossible de savoir si cette fête se déroulera en famille ou non. Avec la crise sanitaire accompagnée du reconfinement, l’association française du sapin de Noël naturel (ADSNN) a partagé un communiqué en date du 4 novembre rempli d’inquiétudes. Ces derniers se demandent si la vente de sapins aura bien lieu en 2020. Pour ce faire, ils réclament au gouvernement de “donner l’assurance aux points de vente qu’ils pourront vendre des sapins, faute de quoi les Français devront se préparer à un Noël sans sapins”.

Chaque année, 6 millions de sapins naturels (dont 80 % issus de la production française) sont vendus via les grandes surfaces, les enseignes de bricolage ou de jardinerie pour fêter Noël et conserver la magie de cette fête. Malheureusement, la fermeture des commerces et rayons non-essentiels concerne également ce symbole des fêtes de fin d’année…

>>> À lire aussi : Reconfinement : les langues se délient et ça ne sent pas bon du tout…

Le reconfinement compatible avec la vente de sapins ?

En effet, le mois de novembre est considéré comme “le mois de la coupe des sapins”, or si le gouvernement autorise les professionnels courant novembre à vendre des sapins, il sera déjà trop tard “compte tenu des travaux de coupe et de la logistique à mettre en œuvre”, indique le président de l’association. Ainsi, les professionnels préfèrent prévenir les Français : “se procurer un sapin de Noël ne sera pas assuré cette année !”

Afin d’appuyer leurs propos, les producteurs indiquent que la vente de sapins ne cause pas de problème sanitaire étant donné que les achats se font en extérieur. Le communiqué se termine sur un point grave : “Si les espaces de vente habituels sont inaccessibles, la plupart des producteurs ne s’en relèvera pas”. Cette nouvelle risque de ne pas arranger le moral déjà bien bas des Français…

>>> À lire aussi : Covid-19 : quand va-t-on atteindre le pic de l’épidémie ?

Publié par Justine le 06 Nov 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.