Qu’est-ce que les mortiers d’artifice qui ont été utilisés contre le commissariat de Champigny-sur-Marne ce week-end ?


Utilisés samedi soir pour attaquer un commissariat du Val-de-Marne, les mortiers d’artifice ne sont pas des armes, mais sont de plus en plus utilisés en tant que tels. Découvrez leur fonctionnement.

>>> À lire aussi : Nouveau record de l’explosion du plus gros feu d’artifice au monde

Qu’est-ce que les mortiers d’artifice ?

Il s’agit en réalité d’engins pyrotechniques qui sont désormais utilisés en tant qu’armes dans les violences urbaines telles que celle survenue samedi soir envers un commissariat du Val-de-Marne. Une quarantaine de personnes s’en sont pris au commissariat de Champigny-sur-Marne. Les mortiers d’artifice sont a priori, uniquement destinés aux professionnels des feux d’artifice, avant d’être détournés pour s’en prendre aux forces de l’ordre. En effet, il est possible de s’en procurer facilement et à moindre prix sur Internet.

Loin d’avoir été conçu comme une arme, le mortier en est désormais une. Toutefois, il est “composé d’un cylindre en carton et d’une charge explosive. Cette charge est faible, il ne s’agit pas de TNT ou autre”, indique le porte-parole du syndicat unité SGP. Il poursuit : “En utilisation normale, il est planté au sol et tiré en l’air. Mais les voyous s’en sont emparés pour faire une arme par destination. À tir tendu, il peut blesser quelqu’un et en pleine figure, c’est la même chose qu’un LBD”.

>>> À lire aussi : Des imbéciles allument des feux d’artifice dans un supermarché !

Vers l’interdiction des mortiers d’artifice

Après l’attaque, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin s’est rendu sur place pour annoncer sa volonté d’interdire la vente au public des mortiers d’artifice. Les engins pyrotechniques seront considérés comme “des armes par destination”. Le ministre se justifie : “Ils peuvent blesser, ils peuvent tuer, et il faut aujourd’hui que nous arrêtions cette vente sur Internet, cette vente qui n’est pas destinée à des professionnels et que nous la pénalisions”.

En effet, l’utilisation des mortiers est devenue “une tradition dans les citées”, explique le porte-parole du syndicat. Utilisés contre les forces de l’ordre, mais également à chaque grande occasion comme les matchs de foot, les mortiers présentent “un vrai danger, ça peut provoquer des acouphènes et des blessures sur les personnes qui peuvent les recevoir comme chez celles qui les projettent et qui peuvent perdre des doigts, ce qui arrive fréquemment quand ils n’en maîtrisent pas l’usage, voire un incendie si ça tombe par une fenêtre ouverte dans un logement ou un véhicule”, indique une source policière.

>>> À lire aussi : Un homme meurt à cause d’un pétard lors du Nouvel An

Source : Ouest-France

Publié par Justine le 12 Oct 2020





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.