Roland-Garros: ce défaut de Nelson Monfort s’entend encore plus à huis clos

[ad_1]

Eric Fougere – Corbis via Getty Images

Nelson Monfort lors d’une session portrait à Paris, le 17 septembre 2019. (Photographie d’ Eric Fougere via Getty Images)

TENNIS – Lors du premier tour de Roland-Garos, ce dimanche 27 septembre, Nelson Monfort a interrompu malgré lui la rencontre entre l’Américain John Isner et le Français Elliot Benchetrit. 

Le journaliste sportif a en effet perturbé le match -qui se jouait à huis clos à cause de la pandémie de Covid-19 et donc dans un silence absolu- parce qu’il… parlait trop fort et gênait les joueurs. Le compte Twitter de France Télévisions a publié une vidéo, devenue virale, où l’on voit le commentateur faire son direct à voix (très) haute, comme si il était seul au monde. 

Eliott Benchetrit a beau interpeller le journaliste pour que ce dernier baisse le son, rien n’y fait, comme vous pouvez le voir ci-dessous:

Les rares spectateurs et l’arbitre s’y mettent aussi et lancent des “Nelson” pour que ce dernier cesse de parler. “Monsieur le journaliste s’il vous plait”, “Nelson s’il vous plaît”, demande l’arbitre. 

Le match a seulement été interrompu une minute, le temps que Nelson Monfort -connu pour avoir la voix qui porte- se rende compte qu’il devait baisser le ton.

À voir également sur Le HuffPostRoland-Garros et son court central ne ressemblent plus du tout à ça

 

[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.