son magnifique geste pour les étudiants en détresse


Publié par Elisa le le 17 Jan 2021

Alors que de nombreux jeunes doivent jongler entre le coronavirus et les études, Agathe Auproux décide de leur donner la parole. Sur Instagram, elle interview quatre étudiants touchés par la Covid-19.

>>> A lire aussi: Cet étudiant fait le buzz en se faisant vacciner par hasard ! (Vidéo)

La crise sanitaire a boulversé le quotidien de tous les Français. Que ce soit les restaurateurs, les gérants de boites de nuit, les chauffeurs de VTC, les personnes résident dans les Ehpad, le personnel soignant… Mais une catégorie de personnes n’a pas assez été pointée du doigt selon Agathe Auproux: les étudiants.

Les étudiants affectés par la Covid-19

En effet, leur vie étudiante a été complètement chamboulée par le coronavirus. Diminution ou suppression des cours en présentiels, perte d’emploi, isolement… Alors pour leur donner la parole, l’ancienne chroniqueuse de TPMP a choisi les réseaux sociaux. Dans un live sur son compte Instagram, la journaliste a interviewé quatre étudiants sur la situation.

Quatre étudiants racontent leur quotidien bouleversé par cette crise (perte de leur job, cours à distance, isolement, décrochage..). Merci et courage à eux. Merci également à @lamaisondelinfirmiere , association qui se mobilise en ce moment même pour aider et soutenir les étudiants les plus précaires.” , écrit Agathe Auproux dans sa publication.

>>> A lire aussi: Les poumons d’une personne atteinte du covid sont pires que ceux d’un fumeur

Les étudiants témoignent

C’est difficile de faire des demi-groupes ou d’envoyer tout le monde en Amphi, répond ainsi Céline, sa première interlocutrice. Il y a trop d’étudiants par classe… Mais on a l’impression de rester sous l’eau” , témoigne un jeune. “Il y a ceux qui ont perdu leur job. Quand tu n’a pas papa-maman derrière toi, tu te retrouves submergé entre les cours et le loyer…” , confie un autre étudiant.

Elle termine son live par une “demande d’aide pour les étudiants“. Elle les incite également à se rapprocher d’associations qui peuvent aider les personnes les plus précaires. Une initiative applaudie par les internautes. En effet, selon une étude, un étudiant à la fac sur trois (31%) présentait des signes de détresse psychologique à la fin du premier confinement.

>>> A lire aussi: Ces 30 personnalités ont attrapé la Covid-19 !

Publié par Elisa le le 17 Jan 2021





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.