TikTok: ces « faux appels de sécurité » aident à se débarrasser d’un harceleur


TIKTOK – Des utilisateurs de TikTok aux États-Unis ont inventé les “safety calls”, de faux appels vidéo qui visent à rassurer les personnes se sentant en danger face à un harceleur, dans les transports en commun ou sur le chemin de la maison, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

La plateforme TikTok est utilisée par des millions d’internautes à travers le monde pour notamment partager des vidéos de danses ou de challenges, mais depuis cette année, elle a aussi permis la création des “fake calls”, de faux appels à jouer en haut-parleur pour échapper à une situation compromettante.

Ces appels, aussi appelés “safety calls” (appels de sécurité), visent à aider les personnes se trouvant à l’extérieur et se sentant en situation de danger ou de vulnérabilité face à un harceleur ou à une personne au comportement inquiétant.

Les utilisateurs de TikTok à l’origine de ces appels se filment en train de poser des questions et en proposent les réponses par messages inscrits sur la vidéo. Chaque question est entrecoupée de quelques secondes de silence pour permettre à la personne jouant l’appel de lire les réponses proposées par message sur la vidéo, donnant ainsi l’impression que l’appel est réel.

Une vidéo à plus d’un million de vues

Une des personnes à l‘origine de cette idée, la styliste américaine Mendy Perdew, originaire de Beaufort en Caroline du Sud, a expliqué avoir d’abord créé ces “faux appels” en privé pour aider ses amies, avant de les partager sur TikTok pour un public plus large.

“Je travaillais autrefois dans un centre commercial et lorsque je quittais le travail et marchais dans le parking à 22 heures, c’était terrifiant”, raconte-t-elle au sujet d’une de ses vidéos qui a été vue plus d’un million de fois sur TikTok.

“Je pense que nous vivons toutes la même expérience au moins une fois dans notre vie. C’est pourquoi j’ai créé ces appels afin d’aider mes amies, mes collègues et ma mère parce qu’au fond, on a toutes été dans cette situation”, dit-elle.

Craig Conrad, un père de deux enfants vivant dans l’Ohio, a imaginé le même concept mais pour des étudiants à l’université, où de nombreux cas de viols sont rapportés chaque année.

À voir également sur Le HuffPost: Enceinte de 9 mois, cette pro de la course à pied continue à relever des défis sur TikTok



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.