très bonne nouvelle dans les rayons !


Après la crise sanitaire, les supermarchés se relancent dans la guerre des prix. Ils vont multiplier les promotions pour fidéliser les consommateurs fragilisés par la crise.

A lire aussi : Elle reçoit une amende de 170 € pour avoir offert des pommes à ses voisins

La guerre des prix entre les supermarchés se relance avec la rentrée

Top à la guerre des prix dans les supermarchés. Avec la crise du Covid-19, l’économie et les ménages sont fragilisés. Les consommateurs chercheront encore plus les prix bas. Les enseignes vont alors multiplier les promos, les offres discount pour attirer la clientèle. Elles surveillent aussi la concurrence. Fini la collaboration du confinement pour nourrir les Français, le combat reprend.

En effet, Intermarché a déjà annoncé une baisse de prix sur 1200 références. Une démarche remarquée par le directeur des achats de Lidl qui reste confiant : « Je rigole, regardez ces pains burger, 67 centimes chez moi, 77 centimes chez eux après la baisse. Et leur eau de source Ondine, cela fait huit ans que la nôtre est moins chère et elle le reste encore de 10 centimes malgré leur mégapromo » , a-t-il déclaré. En effet, l’enseigne reste connue pour ses prix cassés. Pour Michel-Edouard Leclerc, tout est relancé début septembre : « Nous allons de nouveau creuser l’écart avec nos concurrents » . En effet, de nombreuses enseignes, comme Système U également, avaient bloqué leur prix jusqu’à fin août. Le déblocage des prix sera alors l’occasion de nombreuses baisses afin de devenir le supermarché le plus intéressant. 

La crise sanitaire a tout bouleversé

La crise sanitaire a également redistribué les parts de marché des enseignes : Carrefour et Leclerc en ont perdu par manque de commerces de proximité au profit d’Intermarché et de Système U. Cette période inédite a aussi entraîné l’augmentation du chiffre d’affaires des supermarchés. Toutes chaînes confondues, la grande distribution a vu son chiffre augmenter de 23% entre mars et mai. Surtout, les enseignes vont faire face à des clients plus économes suite à une baisse de leur pouvoir d’achat.

De nombreux produits pourraient alors connaître de belles offres comme le célèbre Nutella ou le Café Carte Noire pour un super petit-déjeuner à la rentrée tout comme les produits de première nécessité tels le jambon, les yaourts ou encore le jus d’orange. Ces promotions pourraient, selon Intermarché, atteindre le maximum du plafond de promotion pour les denrées alimentaires soit 34%. Pour des produits comme le cartable, les couches, cela peut aller jusqu’à 70% car il n’y a pas de limite. Les enseignes joueront aussi sur les produits de leur marque car le client ne les trouvera pas chez le concurrent. C’est un bon outil de fidélisation. Alors ne ratez pas ces nombreuses occasions mais restez toujours prudent en vérifiant que l’offre est vraiment intéressante !

A lire aussi : Le restaurant de burgers le moins cher de Paris a rouvert ses portes!

En savoir plus sur : guerre des prix – supermarchés

Publié par Romane le 31 Août 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.