Trump, Clinton… Les hommages à Ruth Bader Ginsburg se multiplient


Captures d’écran CSpan et Twitter

Le président des États-Unis Donald Trump, mais aussi de nombreuses personnalités publiques ont réagi ce vendredi 18 septembre à la mort de Ruth Bader Ginsburg, juge démocrate à la Cour suprême.

ÉTATS-UNIS – Une disparation majeure en Amérique. Donald Trump a salué ce vendredi 18 décembre la “vie exceptionnelle” de la juge démocrate à la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg, après avoir appris à l’issue d’un déplacement de campagne dans le Minnesota son décès à l’âge de 87 ans.

“Elle vient de mourir? Je n’étais pas au courant. Elle a mené une vie exceptionnelle”, a réagi à chaud le président républicain, qui était sur scène en train de faire un discours dans la ville de Bemidji, dans le Minnesota, au moment où la juridiction suprême des États-Unis annonçait la mort de la juge.

Donald Trump, qui s’est dit “triste” d’apprendre cette nouvelle, n’a été mis au courant du décès de la magistrate qu’à la fin de son meeting de campagne, quelques minutes avant d’embarquer dans l’avion présidentiel.

Drapeaux en berne

Un peu plus tard, il lui a rendu hommage dans un communiqué plus solennel, sans révéler s’il comptait nommer son successeur rapidement. “Aujourd’hui, la Nation pleure une colosse du Droit”, a-t-il écrit. Saluant un “esprit brillant”, une “combattante”, il a jugé que ses décisions, notamment sur les droits des femmes, “avaient enthousiasmé tous les Américains”.

Cette magistrate progressiste “a prouvé qu’on peut être en désaccord sans être désagréable”, a ajouté le président, que la juge avait pourtant qualifié d’“imposteur” pendant la campagne présidentielle de 2016, avant de regretter ses propos.

Le drapeau américain a été mis en berne à la Maison Blanche “en l’honneur” de la magistrate, a de son côté annoncé la porte-parole de l’exécutif Kayleigh McEnany, saluant “une pionnière pour les femmes”. Les drapeaux ont également été mis en berne au Congrès américain, a annoncé la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi.

Se battre en inspirant les autres

Et il n’y a pas que les responsables politiques en poste qui ont tenu à saluer la juge, grande militante féministe et ardente défenseuse de l’avortement. “Il n’y aura personne comme elle”, a notamment tweeté l’ancienne candidate à la présidence des États-Unis Hillary Clinton, saluant une femme qui avait “ouvert la voie à tant d’autres, moi comprise”. 

Par ailleurs, preuve de l’importance de Ruth Bader Ginsburg dans la société américaine, de nombreuses personnalités du divertissement ont également réagi à la mort de la juge. Parmi eux, le chanteur et producteur Pharrell Williams a salué “un véritable géant”, pendant que Robert Downey Junior rappelait l’une des phrases les plus célèbres de RBG: “Battez-vous pour les choses qui comptent pour vous, mais faites-le de manière à inspirer les autres pour qu’ils vous rejoignent.” 

À quelques encablures de la Maison Blanche, des centaines de personnes se sont spontanément rassemblées devant la Cour Suprême, pour allumer des bougies et lui rendre hommage.

L’annonce de la mort de “RBG” ouvre la voie à une intense bataille politique, les démocrates redoutant que le président Trump ne cherche à la remplacer par un autre juge, assurément conservateur, avant l’élection présidentielle du 3 novembre. Il pourrait à l’inverse décider d’attendre le scrutin pour donner une raison de plus à son électorat de se mobiliser en sa faveur et remporter le droit d’exercer un second mandat face à Joe Biden. 

À voir également sur le HuffPost: Face au candidat de Trump à la Cour suprême, cette sénatrice a posé 15 fois la même question





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.