Trump rend une visite « surprise » à ses supporters réunis devant l’hôpital

[ad_1]

ALEX EDELMAN via Getty Images

Ce dimanche 4 octobre, Donald Trump a rendu une visite surprise à ses partisans massés devant l’hôpital Walter Reed à Washington où il a été admis vendredi après sa contamination au coronavirus.

INTERNATIONAL – Aussitôt dit aussitôt fait. Ce dimanche 4 octobre, Donald Trump a brièvement quitté l’hôpital Walter Reed de Washington pour saluer ses partisans, réunis devant l’établissement depuis son admission. 

Le président américain, contaminé par le coronavirus, avait annoncé cette “surprise” quelques instants plus tôt dans une vidéo diffusée sur Twitter.  “Je pense que nous allons faire une petite surprise aux supers patriotes qui sont là dehors dans la rue. Ils sont là depuis un moment, avec des drapeaux Trump, ils aiment notre pays donc, je suis sur le point de leur faire une petite visite surprise”, avait indiqué Donald Trump.

Le président n’est bien sûr pas descendu de son véhicule, mais il a salué la foule, sous les hourras. Il est ensuite retourné dans l’enceinte du centre médical.

Quelques heures plus tôt, ses médecins s’étaient voulus rassurants quant à son état de santé: “Le patient continue de s’améliorer, il n’a plus de fièvre, ses signes vitaux sont stables, il n’est plus essoufflé. On continue de surveiller ses organes vitaux, tout est normal et tout s’améliorer”, avait déclaré l’un des praticiens au service du dirigeant. “Comme avec toute maladie, il y a des hauts et des bas”, a-t-il relevé. “Aujourd’hui, il se sent bien, il est debout et en activité”, avait ajouté un autre médecin. 

De son côté, l’intéressé a de nouveau salué l’équipe médicale qui l’entoure, avant d’affirmer qu’il avait “beaucoup appris” sur le coronavirus depuis son hospitalisation. ”Ça a été un parcours très intéressant, j’ai beaucoup appris sur le covid. Je l’ai appris en faisant l’expérience moi-même, c’est l’école de la vie”, a-t-il déclaré. 

Pendant des mois, Donald Trump a semblé minimiser l’épidémie. Fin septembre, des enregistrements retranscrits dans le livre de Bob Woodward ont révélé que le président, au courant des dangers du virus dès le mois de février, avait volontairement choisi cette stratégie pour ne pas “pas créer de panique”. 

 

À voir également sur Le HuffPost: Donald Trump, hospitalisé à cause du covid-19, dit aller “beaucoup mieux”

[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.