un adolescent retrouvé pendu dans sa chambre à l’internat


Un collégien de 12 ans a été retrouvé pendu dans sa chambre à l’internat de Breteuil. Une enquête a été ouverte pour connaitre les raisons du geste de  l’adolescent.

C’est un drame qui s’est déroulé à l’Institution du Sacré-Cœur, un établissement privé de Breteuil dans l’Oise. Un jeune garçon de 12 ans a été retrouvé pendu dans sa chambre individuelle à l’internat. Le collégien a été découvert mort ce jeudi 5 novembre à 21H. « Le jeune homme a été découvert pendu et il n’y a eu aucune intervention extérieure » , a annoncé la procureur de la République, Caroline Tharot, citée par Le Parisien.

L’adolescent avait des problèmes de comportement

C’est une surveillante qui a retrouvé le collégien décédé. Léonard était scolarisé en 4ème et allait fêter ses 13 ans en décembre. « Il n’y avait pas non plus de signe avant-coureur d’un quelconque malaise » , a souligné Jean-Jacques Eletufe, directeur départemental de l’enseignement catholique, au Parisien. Les causes du suicide du jeune garçon n’ont pas encore été déterminées. Selon Oise Hebdo, l’adolescent avait des problèmes de comportements au sein de l’établissement. Il souffrait apparement du fait d’être loin de ses parents. Une enquête a été ouverte. Une cellule d’urgence médico-psychologique a également été mise en place pour les 260 élèves du collège.

« Le suicide est la deuxième cause de décès chez les 15-24 ans »

Selon les chiffres de Santé Publique France, 3% des adolescents de 17 ans ont déjà du être hospitalisés suite à une tentative de suicide. Ils ont été interrogés dans le cadre de  de l’enquête Escapad (Enquête sur la santé et les consommations lors de l’appel de préparation à la défense) de l’OFDT en 2017.

Les tentatives de suicide chez les 17 ans sont passées de 10,7 % à 11,4 % entre 2011 et 2016, selon cette enquête. « Le suicide est la deuxième cause de décès chez les 15-24 ans », après les accidents de la circulation, en France comme à l’international, indique l’Organisation mondiale de la santé. En France, il représente 16 % des décès entre 15 et 24 ans et 20 % chez les 25-34 ans.

A lire aussi: Alerte: disparition d’une adolescente de 16 ans signalée par la gendarmerie de Delle

Publié par Elisa le 09 Nov 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.