Un enfant meurt étouffé par une saucisse Knacki, la famille porte plainte contre Herta !


Publié par Jessy le 25 Jan 2021

En 2014, un enfant de trois ans meurt étouffé alors qu’il mange une saucisse knacki. Ses parents, qui n’ont pas pu le sauver, ont décidé de porter plainte contre la marque Herta pour “homicide involontaire” . Le procès s’est tenu ce lundi au tribunal de Dax.

>> À lire aussi : Un père et son enfant de 3 ans tombent dans un lac gelé, leur sauvetage par des adolescents est incroyable !

Un enfant meurt étouffé à cause d’un saucisse Knacki !

L’histoire avait ému les Français. En 2014, un enfant de 3 ans a trouvé la mort alors qu’il mangeait une saucisse knacki. En mangeant, ce dernier s’est étouffé avec l’aliment, devant le regard impuissant de ses parents. Après trois ans de deuil et de tristesse, les parents du petit Lilian estiment que la marque Herta n’a pas été assez claire sur les recommandations servant à éviter le risque d’étouffement, et décident de porter plainte.

Ce lundi 25 janvier, la société Herta a été jugée au tribunal de Dax pour “homicide involontaire” . “[Les parents] attendent une condamnation car, pour eux, les responsables du décès de leur enfant, c’est le producteur de la saucisse” explique Philippe Courtois, l’avocat de la famille, sur BFMTV.com.

>> À lire aussi : Choc : le visage tuméfié d’un enfant de 15 mois après son passage à la crèche est dénoncé par sa mère dans TPMP (Vidéo)

Un message d’avertissement manquait sur l’emballage

Lors des faits, la famille soutient avoir appliqué correctement les recommandations écrites au dos du paquet de knacki. En effet, il figurait au dos du paquet qu’il fallait faire cuire les saucisses dans de l’eau bouillante ou au micro-onde, et qu’il fallait découper l’aliment en morceau.

Mais en faisant quelques recherches, la famille de Lilian découvre qu’au Etats-Unis, un autre message d’avertissement est écrit, précisant qu’il faut couper la saucisse dans la longueur. Une instruction qui sera ajoutée en 2015 par la société Herta, peu de temps après le décès du petit Lilian. “C’est un produit industriel, fabriqué, il faut qu’il présente une sécurité à laquelle on est en droit de s’attendre” explique une nouvelle fois l’avocat de la famille.

>> À lire aussi : Agression du jeune Yuriy à Paris : les images chocs de son passage à tabac dévoilées (Vidéo)

Source : BFMTV



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.