Un homme a été agressé alors qu’il pensait se rendre à un rendez-vous galant !


Le tribunal correctionnel de Besançon, dans le Doubs, a condamné, le 30 décembre dernier, deux hommes à cinq mois de prison ferme pour en avoir agressé un autre. La victime pensait alors se rendre à un rendez-vous galant.

À lire aussi : Delphine Jubillar en vie ? La vérité sur l’activation de son compte Facebook dévoilée ?

Agressé alors qu’il se rendait à un rendez-vous galant

Les faits ont eu lieu le jeudi 3 décembre dernier. Un homme avait pris rendez-vous avec un contact qu’il avait rencontré sur un site de rencontres. Il était convenu que ce rendez-vous se fasse en milieu de journée dans un logement de Besançon. Mais en arrivant dans la cour de l’immeuble, deux hommes ont surgi de nulle part, l’ont frappé puis volé.

La victime a tenté de prendre la fuite, avant d’être rattrapée et mise au sol. Ses agresseurs avaient alors continué à lui faire les poches, relate L’Est Républicain. Prise en charge par les secours, la victime était en état de choc. Grâce à des témoins présents lors des faits, un agresseur présumé a pu être identifié et interpellé. Il a ensuite donné l’identité de son complice qui a été appréhendé quelques heures plus tard au palais de justice alors qu’il devait comparaître dans un procès pénal.

Des malfaiteurs qui feraient sentir leur victime coupable

Une source proche de l’affaire évoque la possibilité que les malfaiteurs aient choisit cet homme en s’appuyant sur le sentiment de culpabilité qu’il éprouverait: “Il n’est pas impossible que leur mode opératoire repose sur le fait que les victimes n’osent pas porter plainte après l’agression car elles ressentent de la honte à l’idée d’avoir fréquenté un site de rencontres” .

Agés de 20 et 21 ans, les deux hommes n’ont pas reconnu les faits qui leur sont reprochés. On ignore jusqu’à présent s’ils étaient à l’origine du rendez-vous. Les deux prévenus ont été condamnés à dix mois de prison dont la moitié avec sursis probatoire. Les deux suspects ont étés jugés devant le tribunal correctionnel de Besançon pour “vol avec violence en réunion”.

À lire aussi : Hauts-de-Seine : un policier impliqué dans une histoire de viol de mineurs



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.