un homme se fait verbaliser alors qu’il se rend au cimetière


C’est un fait divers qui fait la une de La Dépêche du Midi. Ce jour-là, un homme se fait verbaliser alors qu’il se rend au cimetière, sur la tombe de son père. Du côté des gendarmes, l’individu aurait été arrêté alors qu’il téléphonait au volant. Quant au Gersois, il invoque un défaut sur l’attestation de déplacement dérogatoire qui lui a valu la fameuse amende.

>> À lire aussi : Vaccin contre le Covid-19: 290 euros d’amende pour ceux refusant de se faire vacciner

Il se fait verbaliser alors qu’il se rend au cimetière

Nous sommes le 1er novembre et en cette période de la Toussaint, un homme de la région du Gers décide de se rendre au cimetière. En effet, le Premier ministre Jean Castex avait évoqué une certaine souplesse pour ce qui est de la tolérance dans les déplacements pour les cérémonies de la Toussaint.

Du coup, l’homme a décidé de rajouter une ligne à l’attestation de déplacement dérogatoire. C’est ainsi que tout en bas, il inscrit « amener des fleurs au cimetière » et coche la case rapportée. Mais alors qui emprunte la départementale, il se fait arrêter par un barrage de gendarmes et se fait verbaliser.

>> À lire aussi : Il retire son masque pour manger un Kinder : 135 euros d’amende !

Le téléphone au volant ?

Apparemment, du côté de la gendarmerie du Tarn-et-Garonne, un démenti a été publié sur leur page Facebook. En effet, ils estiment que cette verbalisation est en lien avec « l’usage du téléphone au volant » et non pour le non-respect des règles du confinement. En plus, ils stipulent : « Outre les 135 euros, ce sont donc trois points qui s’envolent pour ce type d’infraction.»

Quant à l’homme en question, il a décidé de se saisir des médias locaux et notamment, de La Dépêche du Midi pour raconter son histoire. En effet, il explique que son arrestation est bien due à l’attestation de déplacement qui visiblement, n’aurait absolument pas convaincu les gendarmes. En sachant que l’amende forfaitaire pour le téléphone au volant est identique à celle pour le non-respect du confinement, soit 135 €.

Publié par Claire le 09 Nov 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.