un imam aurait escroqué une véritable fortune


Un imam est accusé d’avoir escroqué de l’argent. Il aurait perçu près de 40 000 euros d’allocations sociales ainsi que 3 000 par mois de l’ambassade d’Arabie saoudite en France.

La police judiciaire d’Angers a récemment arrêté un escroc. Il s’agit de l’ancien imam de la mosquée d’Allonnes, près du Mans dans la Sarthe. L’homme est accusé d’avoir perçu 40 000 euros d’allocations sociales entre 2015 et 2018. Sur la même période, il aurait également touché 3 000 euros par mois de la part de l’ambassade d’Arabie saoudite en France. Au total, cela fait environ 150 000 euros. De l’argent que l’imam salafiste n’a pas déclaré. L’arnaqueur a été placé en garde à vue, tandis que son ex-campagne a été interpellée avant d’être libérée.

Une enquête pour escroquerie en cours

Une enquête pour escroquerie et travail dissimulé a été ouverte. L’homme, de nationalité française, s’est récemment installé en Haute-Saône après avoir quitté la Sarthe. Les policiers ne savent pas encore pourquoi l’ambassade d’Arabie saoudite lui versait de l’argent mensuellement. Cette question fera également parti de l’enquête. “Le parquet ne communiquera pas sur ce dossier”, a fait savoir la Procureure de la République au Mans à Ouest-France.

“Cette affaire de fraude ne concerne pas la mosquée, elle concerne une personne qui n’exerce plus ici”, explique au quotidien régional le président de l’association qui gère la mosquée d’Allonnes. Il ajoute qu’il ne fera pas de commentaires sur l’affaire car il n’était pas président de l’association à l’époque de l’arnaque. Selon Ouest-France, la garde à vue de l’imam a pris fin mercredi 28 octobre. L’enquête suit son cours, mais la suite de l’affaire n’a pas été communiquée.

1 milliard d’euros de fraudes en France

“En 2019, les principaux organismes sociaux ont détecté un milliard d’euros de préjudices subis ou évités au titre de fraudes avérées ou suspectées” , dévoilait le rapport parlementaire de la Cour des comptes. Le député UDI Pascal Brindeau, rapporteur de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, estime les fraudes non détectées entre 14 et 45 millions d’euros.

A lire aussi: Escroquerie : l’arnaque du colis sans affranchissement est de retour ! Soyez vigilants

Publié par Elisa le 30 Oct 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.