Un « incident grave » a bouleversé les essais cliniques !


L’autorité sanitaire du Brésil a annoncé ce lundi la suspension des essais du vaccin chinois suite à un « accident grave ». Elle n’a pas donné plus de détails.

A lire aussi: Un vaccin contre la Covid-19 annoncé par un laboratoire !

Interruption du vaccin suite à un « incident grave »

Ce lundi a été très mouvementé en ce qui concerne le vaccin contre le nouveau coronavirus. En effet, hier, les laboratoires Pfizer et BioNTech ont annoncé que leur vaccin était efficace à 90%. Le vaccin en est actuellement à la phase 3, la dernière avant homologation. Une homologation officielle d’urgence a d’ailleurs été demandée avant fin novembre par le laboratoire américain.

Malheureusement, il n’y a pas eu que des bonnes nouvelles dans cette course au vaccin. Au Brésil, l’Agence de vigilance sanitaire (Anvisa) a annoncé que l’essai clinique du vaccin CoronaVac allait être interrompu. Cette décision a été prise après « un incident grave » le 29 octobre dernier comme l’a annoncé Anvisa dans un communiqué. Cependant aucun détail supplémentaire n’a été fourni par l’autorité sanitaire.

Le laboratoire chinois confiant

Le laboratoire qui coordonne les essais vaccins au Brésil s’est dit « surpris » par cette décision. Afin de mettre les choses au clair, une conférence de presse se tiendra ce mardi. Contrairement à l’autorité sanitaire, le laboratoire chinois Sinovac s’est montré rassurant et s’est même dit « confiant » dans la sureté de son vaccin expérimental. Dans un communiqué, ce dernier a affirmé que l’incident était « sans rapport » avec le vaccin.

Le 6 septembre dernier, un autre candidat vaccin a été un temps interrompu. Il s’agit de celui développé par le groupe AstraZeneca avec l’université britannique d’Oxford. Une maladie était alors apparue chez l’un des participants. Les essais avaient cependant repris au bout de quelques jours au Royaume-Uni et dans les semaines suivantes en Afrique du Sud, au Brésil, au Japon et aux Etats-Unis. Les autorités sanitaires avaient alors jugé que le vaccin était sans danger et que la maladie du patient n’était pas liée au vaccin.

A lire aussi: Covid-19: quand sera disponible le vaccin annoncé par Pfizer?

Publié par Elodie le 10 Nov 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.