un jeune homme sème la panique dans un immeuble !

[ad_1]

Accusé d’apologie du terrorisme, un Toulousain de 24 ans a été interpellé par les forces de l’ordre. Il aurait menacé ses voisins de décapitation.

"Je suis le prochain Merah" un homme accusé de terroriser ses voisins arrêté

A lire aussi: « Il mérite pas d’être décapité, mais de mourir, oui. » : une étudiante de 19 ans dérape sur Facebook au sujet de Samuel Paty… la sentence est rapide !

Un voisin terrifiant

Depuis plusieurs mois déjà, le jeune homme s’amusait à terroriser ses voisins. En plus de se montrer menaçant avec ceux qui avaient le malheur de croiser sa route, il passait son temps à crier dans les parties communes. Ce vendredi, il a menacé de décapiter quatre des locataires de l’immeuble. Terrorisés, ces derniers ont déposé plainte au commissariat.

« Je suis le prochain Merah, je vais tous vous décapiter » , aurait-il lancé à ses voisins et à l’agent d’entretien de l’immeuble. Interpellé par la police, l’homme de 24 ans a immédiatement été placé en garde à vue. Durant son interrogatoire, il a nié toutes les accusations en bloc. Déféré devant le tribunal de Toulouse, il sera jugé en correctionnel dans les jours à venir.

Apologie du terrorisme et menaces de mort

Le même jour, un homme âgé de 32 ans a été pris en flagrant délit alors qu’il urinait sur les locaux de Tisséo à Toulouse. Il a refusé de coopérer avec les agents de police venus à sa rencontre et les a ensuite insulté avant de leur cracher au visage.

Le trentenaire est également accusé d’apologie du terrorisme et d’avoir menacé de mort les agents venus en renfort. Il a été jugé en comparution immédiate.

A lire aussi: Terrorisme : Un individu menace de « venger le prophète » devant une école

Publié par Elodie le 11 Nov 2020

[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.