un patch vaccin est en cours de développement


Publié par Elisa le le 10 Jan 2021

Alors que la France a lancé sa campagne de vaccination contre la Covid-19, d’autres pays tentent d’innover. Le Pays-de-Galles développe un vaccin façon « patch intelligent ».

>>> A lire aussi: Covid-19 : Le vaccin Oxford-AstraZeneca pourrait devenir incontournable !

Les campagnes de vaccination contre la Covid-19 ont débuté dans le monde entier, et notamment en France. Mais cela ne signifie pas que les scientifiques ne continuent pas leurs recherches. Et c’est le cas au Pays-de-Galles. Les chercheurs de la Swansea University seraient en train de développer un nouveau vaccin. Celui-ci ne s’injecterait pas, il serait sous forme de « patch intelligent ».

Un nouveau vaccin sous forme de patch

Ce nouveau dispositif est composé de micro-aiguilles faites en silicone ou en polycarbonate. Ainsi, elles pénètrent dans la peau pour y injecter le vaccin. Le patch se porte pendant 24h et permet de suivre l’évolution de la réponse immunitaire du corps en traçant les biomarqueurs de la peau. A la fin de l’utilisation, le mécanisme est récupéré et scanné afin de récupérer les données collectées. Sanjiv Sharm, Maître de conférences en ingénierie médicale à la Swansea University précise que c’est le taux d’anti-corps qui sera analysé.

« Ce dispositif d’administration du vaccin low-cost assurera un retour sûr au travail et permettra de maîtriser des recrudescences du Covid-19. Au-delà de la pandémie, ce travail pourrait s’étendre et s’appliquer à d’autres maladies infectieuses puisque la nature de la plateforme permet une adaptation rapide. » , affirme Sanjiv Sharm.

>>> A lire aussi: Cet étudiant fait le buzz en se faisant vacciner par hasard ! (Vidéo)

Un prototype d’ici mars

Ce système a reçu des financements de la part de l’Union Européenne dans le cadre de la recherche contre la Covid-19. Le premier prototype devrait être mis en place d’ici la fin du mois de mars 2021.

En France, la campagne de vaccination a débuté début janvier. « Le président de la République nous a indiqué qu’il y aurait deux phases : l’une jusqu’à fin mars pour vacciner les plus fragiles et les soignants (…) Ensuite, une stratégie beaucoup plus large (…) avec des vaccins plus simples à conserver. » , a expliqué Jean-Gérard Paumier, le président du conseil départemental d’Indre-et-Loire.

>>> A lire aussi: Une soignante est morte deux jours après avoir reçu le vaccin contre la Covid-19 !

Publié par Elisa le le 10 Jan 2021



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.