Un professeur critique le décolleté « trop voyant » d’une collégienne, le père monte au créneau (vidéo)


Depuis le 14 septembre dernier, les collégiennes et lycéennes sont au coeur de l’actualité concernant leur tenue. Leur look pour aller à l’école est de plus en plus critiqué : trop court, trop décolleté, trop transparent,… Rien n’est jamais au gout de certains professeurs et du personnel scolaire. Découvrez le coup de gueule d’un père de famille dans la vidéo ci-dessous :

>>> À lire aussi : À cause de son décolleté, cette femme s’est vue refuser l’entrée au musée d’Orsay… regardez par vous-même la tenue qu’elle portait !

Une collégienne critiquée par son professeur à cause de son décolleté

Depuis le 14 septembre, la tenue des jeunes filles pour se rendre à l’école est au coeur d’un débat national. Ces dernières ont décidé de faire entendre leur voix et dénoncer les clichés sexistes, mais beaucoup de travail doit encore être fait pour changer les mentalités. C’est ce que conclut l’expérience d’une jeune fille en 3e au collège Arthur-Rimbaud de Belfort.

Alors que sa fille rentre du collège, un père de famille découvre les propos dont elle a été victime par son professeur de mathématiques devant tous ses camarades, raconte L’Est Républicain. Ce dernier juge sa tenue « vulgaire » et son décolleté « trop voyant ». Des remarques qui ont fait sortir le père de famille de ses gonds dans un message publié sur Facebook.

>>> À lire aussi : Une femme refoulée d’un supermarché à cause de son décolleté jugé indécent… jugez par vous-même…

Le père pousse un coup de gueule : sa fille a été « Humiliée et choquée »

Ces critiques sur le décolleté de sa fille ne passe pas, David Paufert, le père, écrit : « Ce mardi matin, ma fille, âgée de 14 ans, s’est rendue au collège habillée comme elle peut l’être régulièrement. Elle portait des baskets, un pantalon noir, un débardeur et une veste. Rien de très provocateur ». « Humiliée et choquée », sa fille ne sait plus où se mettre au point qu’ « un camarade lui a alors prêté son pull pour qu’elle puisse cacher ses morceaux de peau ».

Le père s’insurge : « Je ressens chez elle une sorte de culpabilité. Elle est très pudique, très prude. Aujourd’hui, je me retrouve avec une gamine qui ne pourra peut-être plus s’habiller sans avoir peur du regard des autres. Dans la construction d’une adolescente, ce n’est pas anodin ».

Suite à cet événement et à la médiatisation de celui-ci, le professeur s’est excusé comme le lui a demandé le principal de l’établissement. Or David Paufert raconte que « Ma fille m’a expliqué qu’il n’avait pas l’air d’être sincère. Elle n’a pas accepté ces excuses ». Il annonce donc avoir « pris contact avec la direction académique du Territoire de Belfort. Je ne veux pas en rester là. Je veux que cela serve de message d’alerte. »

>>> À lire aussi : Pour le #lundi14septembre, les femmes s’habillent de manière « indécente » pour lutter contre les discriminations sexistes

Publié par Justine le 28 Sep 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.