Une soirée clandestine dérape !


Une soirée clandestine a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi. Deux personnes ont été blessées près de la place de la République. Suite à cet événement, une personne a été placée en garde à vue et plusieurs personnes ont été verbalisées. Une enquête a été ouverte.

À lire aussi : Fêtes clandestines : 500 personnes rassemblées en plein confinement !

Une soirée clandestine en plein couvre feu.

Les faits commencent dans la nuit de dimanche à lundi. Alors que la France est soumise à un couvre-feu de 21 heures à 6 heures du matin jusqu’à nouvel ordre en raison du Covid-19, un voisin excédé appelle la police pour signaler qu’une fête a lieu dans l’un des appartements voisins au sien et que ce logement était régulièrement loué sur Internet.

D’autres voisins avaient également alerté la police, pour signaler la musique à plein volume et les allers-retours de nombreux fêtards.  C’est alors qu’une patrouille de police intervient aux alentours de 23h15 dans la rue Béranger du IIIème arrondissement de Paris.

Lorsque les forces de l’ordre sont arrivées sur les lieux, la musique avait été coupée par les fêtards. Mais les policiers peuvent entendre que du monde se trouve toujours dans cet appartement. Ils sonnent mais personne ne répond. Une voix derrière la porte a fini par leur expliquer qu’elle a peur de la police et que par conséquent elle n’ouvrera pas.

Coups de poing, hélium et jets de bouteille

Étant dans une impasse, les policiers ont décidé de quitter les lieux peu avant minuit tandis qu’un second équipage est resté non loin de l’immeuble. Finalement un individu a fini par sortir de l’appartement. Les forces de l’ordre ont procédé.à un contrôle, l’homme de 35 ans est sans masque, sans papier et n’est pas muni de son attestation. Alors qu’il est emmené, l’homme se met à donner des coups de poing au visage d’un des policiers, et le blesse à l’oeil. L’homme parvient à s’enfuir, avant d’être rattrapé et maitrisé avant d’être placé en garde à vue.

Une surveillance est alors mise en place près de cet appartement par l’intermédiaire des caméras de vidéosurveillance PVPP. À 1h27 du matin, le locataire de l’appartement refuse toujours d’ouvrir aux forces de l’ordre. Puis à 2h15, un homme a bord d’un véhicule Renault Kangoo stationne devant l’immeuble. Les forces de l’ordre décide de procéder à son contrôle. Le conducteur leur explique qu’il est venu livrer des bouteilles d’hélium suite à une commande passée sur Snapchat. Le « livreur » a été verbalisé pour non-respect du couvre-feu, avec une amende à hauteur de 135 euros.

Deux blessées, une personne en garde à vue, cinq verbalisées.

Deux jeunes femmes âgées de 22 ans sortent à leur tour de l’appartement. Interpellées par la Bac, elles sont verbalisées pour non-respect du couvre-feu. Puis vers 4h40, les forces de l’ordre stationnées devant le bâtiment sont la cible de jets d’ampoules et de bouteilles en verre, qui ne feront pas de blessés.

Vers 5h30 du matin, les sapeurs-pompiers de Paris sont appelés sur place car deux personnes se seraient coupées avec un bris de vitre dans l’appartement. Les deux blessés, âgés de 34 et 27 ans, seront finalement hospitalisés : l’un à Lariboisière, l’autre à l’hôpital Saint-Antoine. Tous deux ont été verbalisés pour non-respect du couvre-feu, bien qu’ils n’aient pas fourni d’explications sur leurs blessures.

Des images de la fête diffusées sur les réseaux sociaux.

Des images de la soirée ont été diffusées sur les réseaux sociaux, certaines par le rappeur Hayce Lemsi, de son vrai nom Islam Belouizdad, âgé de 33 ans. Diffusées sur son compte Instagram, on aperçoit dans ces images une trentaine de personnes dans l’appartement, dont certains avec des ballons de baudruche, ainsi que des verres d’alcool.

Une enquête a été ouverte afin d’identifier l’organisateur de cette soirée clandestine. De nombreuses fêtes de ce type ont eu lieu ces dernières semaines. Près de 500 personnes s’étaient rassemblées la semaine dernière lors d’une fête sauvage.

À lire aussi : Covid-19 : une troisième vague va bel et bien s’abattre sur la France





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.