une terrible maladie qui se cache dans nos oreillers !

[ad_1]

Lorsqu’on pense à nos oreillers ou à nos couettes, on pense automatiquement aux acariens. Et bien sachez qu’il existe également l’aspergillose invasive, une maladie peu connue mais qui reste extrêmement dangereuse pour tous les patients fragiles. En bref, voici donc les bons gestes à mettre en place.

>> À lire aussi : Réveils nocturnes : l’heure à laquelle vous vous réveillez la nuit en dit long sur votre santé…

L’aspergillose invasive : quand nos oreillers deviennent un danger !

L’aspergillose invasive est une maladie infectieuse qui prend la forme d’un champignon capable de se développer dans toute notre literie. De même que les acariens, elle adore l’humidité et la sueur ainsi que la chaleur en hiver. Et si le risque est faible pour les personnes en bonne santé, il peut très vite devenir extrêmement dangereux pour les patients les plus fragiles.

« Pour les personnes en bonne santé, le risque d’aspergillose invasive est proche de zéro. Elles respirent ces spores tous les jours et sont capables de tuer la moisissure dans les poumons. Mais les patients fragiles ne sont pas capables d’éliminer correctement les spores d’aspergillus » explique le Dr David Denning, professeur de maladies infectieuses à l’Université de Manchester.

En effet, pour les systèmes immunitaires immunodéprimés ou les personnes atteintes de maladies pulmonaires, les spores peuvent rapidement progresser dans l’appareil respiratoire jusqu’à s’y développer et causer de nombreux dommages. « Le poumon commence à se détruire, il y a d’énormes cavités avec des boules de champignons à l’intérieur. » Quant aux symptômes, retenons de la fièvre, de la toux, des difficultés respiratoires et des douleurs thoraciques.

aspergillose-invasive-une-terrible-maladie-qui-se-cache-dans-oreillers

>> À lire aussi : Ce qu’elle pensait être un simple abcès dentaire s’est transformé en infection au cerveau…

Une maladie encore méconnue

Le gros souci de l’aspergillose invasive, c’est qu’elle n’est pas systématiquement diagnostiquée. En plus, son traitement reste peu convaincant. « La mise en route du traitement antifongique doit être précoce. La guérison n’est obtenue que dans 60% des cas au mieux et dépend à la fois de la précocité de la suspicion du diagnostic et de la pathologie sous-jacente. D’autres localisations, en particulier cérébrales peuvent se voir et sont de pronostic très sévère »

C’est la raison pour laquelle, il faut impérativement adopter les bons gestes au niveau de sa literie. Par exemple, on pense à changer régulièrement les draps ainsi qu’à investir dans un protège-matelas. En outre, on aspire également le matelas et le sommier. Enfin, n’oubliez pas d’aérer pendant 15 minutes minimum et de maintenir la chambre à 19°.

Publié par Claire le 04 Oct 2020

[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.