Vaccin contre le Covid-19: Les Français sont de plus en plus réticents


AFP

Les intentions de vaccination des Français continuent de baisser selon un dernier sondage (photo d’illustration)

CORONAVIRUS – J-1 avant les premières vaccinations contre le Covid en France. Ce samedi 26 décembre, les doses sont arrivées à Paris, avant leur réexpédition vers Sevran et Dijon, où les premiers Français qui le souhaitent seront vaccinés. Mais ils sont de moins en moins nombreux à vouloir le faire. 

Le 24 décembre dernier, Santé Publique France a dévoilé les résultats d’un sondage sur les intentions de vaccination de la population: seulement 40% des Français interrogés entre le 14 et 16 décembre répondent “vouloir certainement ou probablement se faire vacciner”. 

Un chiffre qui ne cesse de baisser: entre le 4 et le 6 novembre, 53% des personnes interrogées disaient avoir l’intention de se faire injecter le vaccin. Elles étaient 64% en juillet, toujours selon l’enquête de Santé publique France en cours depuis le mois de mars.

Dans sa stratégie vaccinale, le gouvernement a mis en tête des priorités les personnes de plus de 65 ans domiciliées dans les établissements de santé. Mi-décembre, plus de la moitié d’entre elles (61% des interrogés) se disait toujours prête à se faire vacciner. Mais même dans cette catégorie, l’adhésion est en baisse ces dernières semaines: début novembre, elles étaient 72%.

La défiance sur la fiabilité du vaccin encore élevée

En dépit des promesses de transparence et des garanties du gouvernement sur la fiabilité du vaccin contre le coronavirus, la défiance est donc encore de mise. Parmi les 60% de personnes réfractaires au vaccin, plus de 80% d’entre elles justifient leur position en affirmant que “les nouveaux vaccins ne sont pas sûrs”.

Pour rassurer les populations, l’Agence du médicament a annoncé de son côté la mise en place d’un rapport hebdomadaire et public sur les effets indésirables signalés, à compter des premières injections.

De son côté, comme l’a repéré BFMTV, le gouvernement a fait paraître au Journal Officiel ce 26 décembre un décret “autorisant la création d’un traitement de données à caractère personnel relatif aux vaccinations contre la covid-19”, géré par la direction générale de la santé (DGS) et la Caisse nationale de l’assurance maladie. Il a plusieurs objectifs: l’identification des personnes éligibles à la vaccination, le suivi, si nécessaire, des patients vaccinés, la gestion de l’approvisionnement et des stocks. 

À voir également sur Le HuffPost: Les premières doses de vaccin contre le Covid-19 sont arrivées en France



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.