Voici ce qui se passe dans votre corps quand vous mangez de l’ail chaque jour !



On le connaît pour relever nos plats, mais l’ail est également un ingrédient magique aux multiples vertus thérapeutiques. Véritable remède de grand-mère, il est à la fois antimicrobien, antifongique et anti-inflammatoire. D’ailleurs, il pourrait nous aider à lutter contre certaines maladies hivernales. Toutefois, il n’est pas magique et ne se substituera jamais à un traitement. En cas de symptômes douloureux et persistants, consultez un médecin.

>> À lire aussi : 7 remèdes naturels miraculeux pour vaincre la constipation

L’ail : un ingrédient magique

L’ail est un super aliment, cousin de l’oignon, l’échalote, du poireau et de la ciboulette. Très connu pour ses vertus antioxydantes, il est capable de repousser les radicaux libres qui sont responsables du vieillissement prématuré de nos cellules.

Par ailleurs, il contient de l’allicine « un composé soufré antibactérien, anti-infectieux et qui combat les virus », comme l’explique Franck Senninger médecin nutritionniste. Voilà pourquoi, il peut être intéressant de le cuisiner au quotidien pour repousser tous les vilains microbes. En plus, il est capable de nous aider à combattre certaines maladies, et notamment, des maladies hivernales. C’est un aliment excellent à consommer de façon préventive pour booster son système immunitaire.

>> À lire aussi : Un médicament existe si vous souffrez de chagrins d’amour après avoir été largué(e)

Rhume, toux, mal d’oreilles : l’ail est votre allié

Les propriétés antibactériennes de l’ail permettent de lutter contre l’infection bactérienne. Il permet également de soulager le rhume et de dégager les voies respiratoires.

Une étude scientifique récente montre que l’allicine présent dans l’ail permet de prévenir le rhume, la toux qui y est associée et les inflammations bénignes des oreilles et la gorge.

Au niveau de la sphère ORL, l’otite reste particulièrement désagréable. Plus ou moins douloureuse, elle se déclenche généralement après une infection des voies respiratoires. Ici, l’ail contenu dans de petites gouttes auriculaires permettrait d’atténuer certains symptômes. En revanche, il ne faut surtout pas l’utiliser en cas de perforation du tympan.

>> À lire aussi : Il s’injecte son sperme dans le bras pour soigner son mal de dos

Petite recette de grand-mère

Pour vous concocter une petite recette de grand-mère capable de soulager vos différents bobos, voici la marche à suivre.

Ingrédients

– 5 gousses d’ail pelées et écrasées
– 3 cuillères à café d’huile de noix de coco
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive extra-vierge
À noter qu’ici, tous les ingrédients devront être biologiques.

Préparation

Pour commencer, faites chauffer l’huile de coco dans un bain-marie. Ensuite, ajoutez l’huile d’olive avec les gousses d’ail écrasées. Surtout, mélangez bien jusqu’à obtenir un liquide homogène. Dans un bocal en verre, laissez infuser votre préparation durant 30 minutes. Ensuite, filtrez votre mélange.

Application

Si vous avez des douleurs au niveau des sinus, il vous suffit de masser votre nez avec cette préparation. De même, pour une pneumonie ou de la toux, massez votre poitrine vigoureusement. Enfin, pour une otite, faites cuire quelques gousses d’ail pour récupérer le jus avant de le faire couler entre 1 et 3 gouttes dans votre oreille.

Contre-indications

L’ail est principalement déconseillé pour toutes les personnes qui souffrent d’une maladie du sang et qui prennent un traitement à base d’anticoagulants.

Publié par Claire le 22 Nov 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.