Voici les 93 médicaments dangereux selon la revue Prescrire


La publication du bilan de la revue Prescrire fait l’effet d’une bombe dans le milieu médical. L’une des parties du bilan concerne les médicaments à éviter en 2021 qui sont au nombre de 93 ! Découvrez la liste dans la suite de l’article.

>>> À lire aussi : Amazon vend désormais des médicaments sur ordonnance en ligne !

Certains médicaments dangereux pour la santé

Analysés pendant 10 ans par la revue médicale, les 93 médicaments « à écarter pour mieux soigner » ont fait l’objet d’une étude minutieuse. En effet, avant de publier cette liste, la revue scientifique a pris soin de suivre une procédure rigoureuse : « recherche documentaire méthodique et vérifiable, détermination de critères d’efficacité qui comptent pour les patients, hiérarchisation des données scientifiques selon la solidité des preuves, comparaison versus traitement de référence (s’il existe), prise en compte des effets indésirables et de leur part d’inconnues. »

Considérés comme plus dangereux qu’utiles avec des effets indésirables « disproportionnés », ces 112 médicaments (dont 93 commercialisés en France) doivent être remplacés. Il s’agit majoritairement de traitements anciens contre le cancer, le diabète, la calvitie ou l’arthrose.

>>> À lire aussi : Certains médicaments en vente libre sont mortels si mal utilisés, alerte 60 Millions de consommateurs

Quels sont les médicaments concernés ?

Parmi ces traitements dangereux, on trouve le Propecia utilisé contre la chute des cheveux chez les hommes. L’ANSM (Agence du médicament) avait déjà pointé du doigt les conséquences du médicament : risque de troubles psychiatriques et sexuels. Le Nootropyl (utilisé contre les troubles cognitifs liés au vieillissement), le pimécromilus (eczéma atopique) ou le méloxicam (anti-inflammatoire non-stéroïdien) sont également présents dans la liste.

Prescrire demande une réaction rapide des acteurs de la santé sur ces médicaments qui sont « des causes de mortalité, d’hospitalisations ou d’effets nocifs graves ou très gênants, largement évitables ». Par ailleurs, ces traitements ne seront pas forcément au centre d’un scandale comme l’a été le Mediator précise la revue.

Vous pouvez retrouver toute la liste ICI 

>>> À lire aussi : Vaccin Covid-19 : Qui sera vacciné en premier ? La Haute autorité de santé dévoile sa stratégie !

Publié par Justine le 30 Nov 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.