Vous vendez vos affaires sur Vinted ? La très mauvaise nouvelle qui vient de tomber !


Publié par Manon le 19 Jan 2021

L’association UFC-Que Choisir a dans son viseur la plateforme Vinted. Cette dernière ne ferait pas preuve de transparence avec ses utilisateurs à propos d’une commission prélevée aux acheteurs pour chaque transaction. 

>>> À lire aussi : Vinted : une arnaque tourne au fiasco !

Vinted masque une commission sous un terme tendancieux

Actuellement, en France, Vinted est le sixième site marchant en terme de trafic. Toutefois, l’association UFC-Que Choisir a dans le viseur la plateforme de vêtements. Elle dénonce des frais prélevés par Vinted aux acheteurs, sans les avertir de ces commissions.

En dévoilant la pratique de la plateforme sur les réseaux sociaux, l’association des consommateurs avertit les utilisateurs. Elle explique la vraie nature de ces commissions qui leur sont facturées “sous une appellation tendancieuse”.

En effet, Vinted facture aux acheteurs 5% du prix d’achat avec 70 centimes de commission. Cette commission est indiquée sous le nom de “protection acheteurs” durant la transaction. Selon l’association UFC-Que Choisir, la commission porte un terme tendancieux. Et ce, car elle concerne uniquement “les services basiques d’un site de vente en ligne”.

>>> À lire aussi : Vinted, Le Bon Coin : avez-vous le droit d’acheter ou vendre pendant le confinement ?

L’UFC-Que Choisir demande de la transparence

De son côté, Vinted se défend en argumentant que cette commission est optionnelle. Toutefois, cela est faux. En aucun cas, il n’est possible de la refuser, que ce soit sur le site ou sur l’application mobile.

En réalité, cette commission représente les frais d’utilisation. De ce fait, l’association UFC-Que Choisir pointe du doigt Vinted en demandant à la société de faire preuve de transparence. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a été alerté des pratiques de l’entreprise de vente de vêtements.

De ce fait, l’association insiste pour que la plateforme de vêtements fasse preuve de transparence. Ainsi, elle demande que l’application indique “qu’il prélève une commission en contrepartie de l’utilisation du service de paiement et d’envois intégrés“. Ce n’est pas tout. L’association demande la précision que cette commission est obligatoire.

>>> À lire aussi : Un internaute reçoit son colis Vinted dans une boîte à pizza : il y avait même la sauce piquante ! (Vidéo)

Source : Capital 



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.