Interview pour la sortie de Aime La Vie


Montparnasse, pouvez-vous nous parler du début de votre carrière, une anecdote, un déclic qui vous a poussé à vous lancer ?

De toute évidence ma rencontre avec Jean-Patrick Capdevielle. Elle a été déterminante. Il a été le premier de ce métier à me dire que je savais écrire de vraies chansons, ça m’a donné confiance, une sorte de visa pour m’encourager à aller plus loin avec la matière que j’avais à ce moment là.

J’écris et je compose seul, dans un environnement calme, presque toujours chez moi. Après quoi Je fais écouter les chansons à Vincent Perrot (Arrangeur des deux derniers disques), et lui évoque les directions que j’entends pour chaque titre, la   tonalité globale que je veux donner à l’album. Ce que je veux qu’il en sorte.

Pour « La vie revolver » ce travail nous a pris environ 1 an et demi. Puis nous sommes entrés en Studio à LA SEINE MUSICALE pour les batteries, pianos, guitares   acoustiques. Basses, guitares électriques et programmations ont été faites à Vincennes au studio OBMIX.

Oui je fais du live, et c’est tout l’intérêt de livrer directement les chansons au public.  N’ayant ni agent ni tourneur, chaque date est une bataille en terme d’organisation, billetterie etc… ET  c’est de plus en plus difficile, mais disons que nous arrivons à à nous produire  à chaque sortie d’album, dans un certain nombre de salles, festivals.

Quelle est votre prochaine actualité ? Des choses à venir ?

Le second single de mon prochain album (qui sortira lui le 22 janvier 2021)  sort le 11 septembre. Il s’intitule « Il y aura » Le texte est de mon ami CALI; c’est la seconde fois que nous collaborons ensemble après « écoute moi jusqu’au bout «  sur mon album précédent. Je suis très fier de notre travail ensemble.

Avez-vous un label ? Quels conseils pourriez-vous donner à un jeune talent pour en trouver un?

J’ai mon propre label indépendant « Strawberry phild music ». Et c’est bien ce que je conseillerais à un jeune talent pour commencer à exister. Créer son propre label. Ne pas attendre qu’on vous conseille pour avancer. La fraicheur et la spontanéité sont pour beaucoup dans les jeunes qui sortent aujourd’hui, alors, je leur dirais de s’exprimer en toute liberté, de couvrir leurs arrières, et d’avancer en jouant sur scène, beaucoup beaucoup, c’est le seul terrain pour s’améliorer, progresser,  et surtout convaincre aujourd’hui.

Avec Internet, les talents ont aujourd’hui une grande liberté pour faire découvrir leurs oeuvres au public, quels sont les moyens / outils que vous conseillez ?

Les réseaux sociaux sont puissants, mais ne s’adressent qu’à une catégorie. Je ne suis pas assez éclairé en la matière pour conseiller quoi que ce soit. Du reste je pense que je devrais moi même améliorer mes compétences en la matière 😉

Que pensez-vous des artistes qui faussent leurs stats en achetant des vues ou des streaming ?

Puisque c’est la clef déterminante aujourd’hui pour attirer radios, certains médias et maisons de disques, je n’en pense pas du bien non. On devrait être jugé sur ses chansons, ses prestations et non sur sa possibilité à générer des « fermes à click » à coup de moyens… Je trouve ça déloyale, acheter son succès avec de l’argent…Mais ceux qui les scrutent sont les seuls responsables…

Devenir célèbre, un objectif ou aboutissement selon vous?

Vivre de ma musique, obtenir une certaine reconnaissance m’attire, la célébrité m’indiffère, c’est un moyen, uniquement un moyen.



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.