À seulement deux semaines de son grand retour, sommes-nous séduits par Crash Bandicoot 4 It’s About Time ?


Annoncé en juin à l’occasion du Summer Game Fest, après de longs mois de teasing et autres leaks qui ont un petit peu gâché la surprise, Crash Bandicoot, le fameux marsupial et icône de toute une génération sur la première PlayStation à la fin des années 1990 est bientôt de retour. Et quand nous disons « de retour », nous parlons d’un vrai retour à travers un épisode totalement inédit, plus de 10 ans après sa dernière aventure.

Cette fois, Crash doit relever un vrai défi. Il ne peut pas compter sur l’incroyable talent de Naughty Dog avec le remake des trois premiers opus (en 2017 dans Crash Bandicoot N-Sane Trilogy) ainsi que sur le remake de CTR avec Crash Team Racing Nitro Fueled l’année dernière.

Cette fois, le Bandicoot revient dans une aventure totalement inédite. Les équipes de Toys for Bob qui s’occupent du développement (et qui se sont occupés de l’excellente trilogie Spyro Reignited Trilogy en 2018) ont décidé de nous offrir la suite directe de Crash Bandicoot 3 Warped (1998) avec Crash Bandicoot 4 It’s About Time. En attendant la sortie du jeu (et notre test final) le 2 octobre 2020, que pouvons-nous dire de nos premiers pas sur ce nouvel opus ?

PRÉCOMMANDER CRASH BANDICOOT 4 SUR PS4

PRÉCOMMANDER CRASH BANDICOOT 4 SUR XBOX ONE

Crash, le retour tant attendu ?

Après ses trois premières aventures ainsi que ses courses endiablées pour sauver la Terre, Crash Bandicoot et Naughty Dog se sont séparés à la fin des années 1990. Universal Interactive, les propriétaires de la licence ont choisi d’exploiter seuls la licence de leur côté. Après un sympathique Crash Bash en 2000, et un premier opus très contrasté sur la « next-gen » de l’époque, Crash a connu une véritable descente aux enfers.

Entre les jeux calqués sur les premiers opus PSOne, un gamplay de moins en moins riche, et un design du marsupial qui lui aussi se dégradé de plus en plus, la mascotte iconique de Sony est vite tombée dans aux oubliettes. Pendant plusieurs années, on entendait plus parler de Crash. Puis au lancement de la génération PS4 en 2013, l’intérêt autour du marsupial commençait à renaître. Finalement, il faudra attendre l’E3 2016 et la conférence PlayStation, pour apprendre un premier retour timide par l’intermédiaire d’une remake des trois premiers opus. Et ce fut terriblement efficace.

Entre la N-Sane trilogie et CTR Nitro Fueled, le public à montré son amour et son attachement à Crash. Un nouvel opus était donc la suite logique, mais non sans crainte. Bien que l’on doit saluer le très bon travail de Vicarious Vision et Beenox sur les deux remakes, c’est bien l’art de Naughty Dog qui a fait le succès de ces premiers opus. Alors, que dire de nos premiers pas sur ce nouvel opus ?

Très coloré, et étonnement assez fidèle à l’univers et l’ambiance de Crash Bandicoot, nos premières minutes sont plutôt positives et agréables. Nous découvrons par l’intermédiaire d’une cinématique Crash, sa sœur Coco et le fameux Dr Neo Cortex et nous sommes assez rassurés sur le design des personnages. Du moins, surtout sur celui de Crash, car celui de Coco dérange toujours autant et celui de Cortex est assez étrange… Mais on va pouvoir s’y faire au fil de l’aventure.

Preview Crash Bandicoot 4 It's About Time

© Presse-citron.net

Pour ce qui est de Crash, cela va vraiment varier selon les situations. Lorsque ce dernier est de dos ou de profil et que l’on évolue au fil des niveaux, rien de choquant nous retrouvons même pas mal de similitudes avec le modèle de Crash Bandicoot 2 et Crash Bandicoot 3 dans les gestes et la façon de courir.

Crash Bandicoot 4 It’s About Time : Infos, date de sortie, collector, détails et plus encore !

Cependant, lorsque nous voyons le bandicoot de face lorsqu’il court vers nous, pourchassé par un t rex… On est un peu plus dérangé par sa démarche « bébête ». Il en est de même dans certaines cinématiques ou Crash n’est vraiment pas à son avantage par ses mimiques et certaines grimaces sur son visage. Fort heureusement, le trois quarts du temps, nous allons voir Crash de dos et nous allons enchaîner de nombreux niveaux (bien plus long que ceux des premiers opus, bien plus techniques aussi). Du coup, manette en main, cela donne quoi ?

Crash… Voyage dans le passé ?

Preview Crash Bandicoot 4 It's About Time

© Presse-citron.net

Les premières minutes sur Crash Bandicoot 4 It’s About Time nous montre à quel point, Toys for Bob ne mentait pas quand ils disaient que leur principal objectif était de rester fidèle à Crash, son univers, son gameplay et rendre les fans fiers et heureux. Une musique qui rappelle énormément les niveaux « égyptiens » de Crash Bandicoot 3. Un gameplay qui va tout de suite nous mettre dans l’ambiance et auquel nous allons vite accrocher. C’est rapide, c’est fidèle, c’est vraiment bon de retrouver Crash.

Ce quatrième opus est dans la lignée des trois premiers. Crash et Cortex se font encore la guerre et après avoir battu trois fois le Dr fou, Crash enchaîne pour une quatrième bataille. Bien que nous ne savons pas grand-chose du scénario principal, nous savons que dans cette aventure il sera question de voyage dans le temps et de quatre masques quantiques qui auront différents pouvoirs.
Dans les trois niveaux que nous avons pu tester, nous avons fait la connaissance de deux masques. Un premier qui permet de ralentir le temps (le masque Kupuna-Wa). Ce dernier est en réalité très piégeur. On le sait, pour réussir dans les jeux Crash Bandicoot il ne faut pas se précipiter. Bien souvent, la difficulté est décuplée, car nous perdons bêtement, on doit recommencer, on veut aller vite et l’on perd encore plus bêtement. Ainsi, prendre son temps est souvent la bonne solution.

Preview Crash Bandicoot 4 It's About Time

© Presse-citron.net

De ce fait, un masque qui nous permet de ralentir le temps (limite à le figer) en appuyant simplement sur triangle ou R2… C’est une capacité très cheatée !? Pas vraiment. Parce que le temps reste figé seulement quelques secondes. Ainsi, lorsque vous activez cette option il faut se dépêcher (vraiment se dépêcher) et l’on peut vite faire la mauvaise manipulation et c’est l’échec ! D’autant plus que ce premier niveau avec ce masque est situé dans un décor sous la neige avec de la glace et du verglas… Je vous laisse imaginer la précipitation sur la glace ce que cela donne.

Pour ce qui est du second masque que nous avons pu découvrir, ce dernier n’a pas encore de nom officiel puisqu’il n’avait pas été dévoilé. Il a pour fonction de faire apparaître des éléments du décor et des caisses. C’est une feature assez sympa qui est vraiment cool par moment. Nous avons pu tester cela lors d’une séance de « glissade » ou il fallait être bien synchronisé pour faire apparaître les caisses au bon moment afin de les casser et faire disparaître les éléments du décor au bon moment pour ne pas se faire écraser !

Preview Crash Bandicoot 4 It's About Time

© Presse-citron.net

Autant dire qu’au niveau du gameplay dès nos premières minutes nous sommes vraiment dans un jeu Crash. Nous replongeons des années en arrière et cela fait vraiment plaisir. Et je dirai même, dans la digne suite de Crash Bandicoot 3 avec les gestes et le gameplay que l’on avait dans Warped. Le double saut, la glissade, la glissade sautée, nous ne sommes pas dans ce genre de jeux où Crash à miraculeusement oubliée toutes ses capacités. Le véritable défi était ainsi d’apporter de nouvelles possibilités sans dénaturer le jeu. Et sur ce point-là, cela me semble réussi. Car oui, les masques ne sont pas disponibles à l’infini ni dans tout le niveau. Ils interviennent par moment et donc cela nous permet d’avoir un jeu relativement fidèle aux anciens Crash avec une touche de « modernité » sans en faire trop. Reste à voir comment ces masques sont introduits dans le scénario du jeu.

Suite directe ? Inspiration ? Plagiat ?

Preview Crash Bandicoot 4 It's About Time

© Presse-citron.net

Pour ce qui est des trois niveaux que j’ai pu tester, j’ai là aussi été plutôt agréablement surpris. Le premier niveau se déroule dans la neige, on enchaîne les sauts de plateforme en plateforme, on alterne entre la 2D et la 3D, il y a vraiment des idées sympas. On retrouve certaines séquences qui nous font penser aux anciens jeux Crash Bandicoot, mais on voit clairement la volonté du studio de s’inspirer, de rendre hommage et non de plagier maladroitement ce qui a déjà été fait. Chose que l’on pouvait clairement reprocher aux jeux Crash Bandicoot du début des années 2000.

Le second niveau nous plonge dans une ère préhistorique et même Jurassic avec la fameuse séquence de gameplay ou Crash court face à nous avec un t rex dans son dos. Là encore, c’est un clin d’œil direct à ce que nous avons toujours eu dans les Crash. Du premier opus à la Indiana Jones avec la grosse boule qui roule derrière Crash… En passant justement par un dinosaure qui poursuite notre bandicoot dans plusieurs opus.

Preview Crash Bandicoot 4 It's About Time

© Presse-citron.net

Le troisième niveau est un mélange très intéressant de deux niveaux. On se retrouve une nouvelle fois dans la neige avec le Dr Neo Cortex qui propose un gameplay radicalement opposé à celui de Crash (et d’ailleurs, cela va être compliqué de prendre en main les multiples personnages du jeu). Cortex dispose d’un pistolet permettant de tuer les ennemis et d’interagir avec l’environnement. Il peut également réaliser un déplacement très rapide permettant d’atteindre des plateformes que Crash ne pourrait pas atteindre.

Où précommander toutes les éditions de Crash Bandicoot 4 It’s About Time ?

On découvre avec étonnement qu’au milieu du niveau, cela rejoint la progression de Crash du premier niveau que l’on a testé au début de la démo dans la neige. Apparemment, les voyages dans le temps nous permettront de découvrir et redécouvrir les niveaux de différentes manières. On termine ainsi la fin du niveau, avec Crash et nous nous rendons compte que certaines choses (comme le type et l’emplacement des caisses) ont changé. Il est encore trop tôt pour parler de cette particularité du gameplay, mais cela peut être intéressant. Sous conditions de ne pas le faire à chaque fois de peur d’avoir un effet assez répétitif à la longue.

Bilan, Crash est-il sur la bonne pente ?

Preview Crash Bandicoot 4 It's About Time

© Presse-citron.net

Au final, que pouvons-nous dire alors de cette première heure sur Crash Bandicoot 4 It’s About Time ? Très honnêtement, c’est un peu avec la boule au ventre que j’ai lancé le jeu. J’ai été assez sceptique lors de son annonce. Puis séduit lors de la Gamescom. Et je suis plutôt comblé lors de cette première approche.

On ressent bien l’envie de Toys for Bob de faire un jeu fidèle à l’original, tout en proposant quelques petites nouveautés, mais juste assez pour ne pas dénaturer l’œuvre originale. D’ailleurs, dans ce quatrième opus vous aurez le choix de jouer en mode « rétro », avec 5 vies qu’il ne faudra pas perdre sous peine de recommencer le niveau à zéro. Ou alors, en mode « moderne » qui vous permettra de mourir à l’infinie. Forcément, cela facilite beaucoup les choses !

Preview Crash Bandicoot 4 It's About Time

© Presse-citron.net

Mais cela rendra le jeu plus accessible. Car oui, Crash Bandictoot n’est pas un jeu pour enfant. Et le premier opus a rendu fou plus d’un joueur. Une difficulté qui s’était perdue au fil des opus devenant même trop enfantins. Là, il faudra être accroché par moment je vous le garantie. Les niveaux bonus sont complètement fous. Vraiment.

Crash Bandicoot nous séduit de nouveau et cela fait plaisir à seulement deux semaines de son grand retour d’être assez optimiste et d’avoir hâte de découvrir l’intégralité de ce nouvel opus. Comment les masques quantiques sont-ils intégrés au scénario ? Le scénario est-il sympa ? Quels sont tous les personnages jouables et à quel point leur gameplay peut-il changer ? Qu’est-ce que ces niveaux mixés ? Nous avons hâte de le découvrir et de vous en parler… Très prochainement !

PRÉCOMMANDER CRASH BANDICOOT 4 SUR PS4

PRÉCOMMANDER CRASH BANDICOOT 4 SUR XBOX ONE



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.