Ce jeu permet de comprendre comment la désinformation se diffuse


Les chiffres font froid dans le dos. Selon une étude récente, près de 6000 personnes dans le monde ont été hospitalisées au cours des trois derniers mois en raison d’une désinformation liée au covid-19. Beaucoup seraient liées à la consommation de produits de nettoyage supposées avoir un effet contre le virus. Les fausses nouvelles sont un sujet qui prend de plus en plus de place dans le débat public et nous revenons souvent sur ce sujet dans nos articles.

Le jeu « Go viral ! », initié par des chercheurs de l’Université de Cambridge en collaboration avec le gouvernement britannique et des journalistes, pourrait aider à lutter contre ce phénomène dangereux. Disponible en Anglais, en Allemand mais aussi en Français, il nous place dans la peau d’un diffuseur de fausses informations qui cherche à populariser sa fake news sur les réseaux sociaux.

Vulgariser les mécanismes de manipulation pour mieux les contrer

Les parties sont courtes, environ 5 minutes, mais se révèlent fort instructives. On en apprend beaucoup sur les tactiques les plus couramment utilisées. Il s’agit en effet d’utiliser un langage émotionnel visant à indigner les internautes et à instiller la peur. Le jeu nous propose aussi de déployer de faux experts pour semer le doute dans la tête des citoyens. On est aussi amené à repérer les complots les plus en vogue pour tenter d’en tirer profit.

Ces différentes méthodes ne sont évidemment pas enseignées pour être utilisées mais justement pour mieux les contrer. Les scientifiques ont en effet découvert que les personnes exposées à ce type de jeux étaient moins susceptibles de relayer et de croire des fausses nouvelles dans les trois mois qui suivent leur session de gaming.

«En utilisant un environnement simulé pour montrer aux gens comment la désinformation est produite, nous pouvons la démystifier», précise Jon Roozenbeek, co-développeur de Go Viral! et chercheur au département de psychologie de Cambridge.

Pour tester « Go viral ! », c’est par ici.



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.