Cette IA est conçue pour aider les couples à gérer leur procédure de divorce


En mars 2019, on apprenait que l’Estonie travaillait sur un « robot juge ». Concrètement, cette intelligence artificielle serait capable de juger les litiges de moins de 7000 euros. De quoi réduire la charge de travail de la justice et dégager du temps pour les affaires plus importantes. Depuis lors les projet liés à la legaltech se multiplient un partout dans le monde.

Ainsi, nos confrères de La Vie, sont revenus sur le cas du site Justice.cool qui permet aux justiciables de résoudre leurs petits conflits pour un forfait de 36€, satisfait ou remboursé. Une initiative particulièrement judicieuse en France où le recours à la médiation pour les contentieux inférieurs à 5000€ est obligatoire.

Un vrai gain de temps et d’argent

En Australie, l’utilisation de l’application Amica par les couples en instance de divorce est soutenue par le gouvernement. L’idée est notamment d’utiliser l’IA afin d’aider les partenaires à prendre des dispositions parentales et à diviser leurs actifs. Sur son site, l’entreprise précise que l’outil tient compte « des principes juridiques et les applique à votre situation ».

Il intègre une masse de données importantes sur d’anciens divorces et se sert de ces informations pour faire des suggestions aux utilisateurs. Pour les couples, cela s’avère assez intéressant et leur permet d’éviter un processus judiciaire qui peut s’avérer coûteux et lent.

Interrogé par The Conversation, un utilisateur souligne le fait que ces dispositifs restent neutres et ne jugent pas les partenares. Il précise néanmoins qu’ils ne peuvent pas totalement remplacer les humains.

L’application présente toutefois quelques limites non négligeables. Elle aurait notamment du mal à gérer les divorces complexes et surtout les cas de violence conjugale où une intervention humaine reste indispensable. L’accès aux plateformes numériques est également un vrai problème pour certaines personnes qui ne disposent pas d’une maîtrise numérique suffisante et cela les désavantage par rapport aux citoyens connectés.



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.