Cette robe change d’apparence en fonction de vos sentiments

[ad_1]

De plus en plus, le monde de la mode se tourne vers la tech, et vice versa, on peut notamment le voir avec le projet Jacquard initié par Google. Plus récemment, la startup néerlandaise Anouk Wipprecht, spécialisée dans la « fashiontech », a dévoilé un projet surprenant. Pour les personnes avec un caractère plutôt réservé, ce projet peut sembler un peu envahissant. En effet, le concept est assez spécial puisque selon vos sentiments, le vêtement que vous portez s’adapte.

Par exemple, si vous vous sentez plutôt calme et serein, la tenue s’illuminera de violent doux et apaisant. Toutefois, dans le cas contraire où vous êtes plus tendu et stressé, le vêtement clignotera et des petits détails supplémentaires apparaîtront. La robe pangolin est pour le moment le prototype le plus flagrant. Complètement imprimée en 3D, cette robe embarque 1024 minuscules capteurs électroencéphalographiques, qui d’où son nom, font penser aux écailles qui recouvrent la peau d’un pangolin. Le drôle de chapeau que l’on aperçoit dans la vidéo ci-dessous est chargé de traduire les signaux électriques du cerveau. Ensuite, un signal est envoyé aux différentes parties de la robe en fonction de ce que vous ressentez.

Le mannequin ne fait donc plus qu’un avec la robe, qui se comporte différemment selon les neurones qui la guident. Anouk Wipprecht explique : « Comme chacune des entrées du BCI est connectée à chacun des actionneurs, cela donne une animation très individuelle de la robe ». Comme on peut le voir sur son compte Instagram, Anouk Wipprecht est une précurseur dans la mode futuriste et compte déjà de nombreux projets excentriques à son actif.

La robe Pangolin défilera pour la première fois lors du festival annuel Ars Electronica, à Linz, Autriche. Afin de s’adapter aux mesures spéciales liées à la pandémie de COVID-19, le festival a restreint son nombre de participants, mais retransmet son événement dans 120 lieux du monde entier, mais également en live sur Internet.

🔴 Juste ici.



[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.