Facebook prépare des outils pour anticiper d’éventuelles violences


Et si l’élection présidentielle américaine du 3 novembre débouchait un climat de tension, voire d’affrontements ? Facebook semble en tout cas se préparer à cette éventualité. Selon le Wall Street Journal qui a eu accès à des sources internes assez bien placées, la firme de Mark Zuckerberg affine son dispositif pour être prêt au cas où le moment venu.

La politique de modération de Facebook est critiquée de toutes part

Ces mesures d’urgence ont déjà utilisés dans des pays comme le Sri Lanka et Myanmar où des oppositions internes ont fracturé la population. Pour les USA, l’objectif serait de ralentir la diffusion de certains messages et contenus afin d’en limiter l’impact.

Concrètement, ces publications seraient bien moins visibles sur les fils d’actualité des utilisateurs. En clair, ce que voient les millions d’Américains connectés à la plateforme serait radicalement différent et les contenus de désinformation ou qui pourraient inciter à la violence, même indirectement, seraient réduits à portion congrue.

Cette initiative s’inscrit dans la lignée des propos tenus par Mark Zuckerberg le mois dernier lors d’un entretien avec Axios : « Nous devons faire tout ce que nous pouvons pour réduire les risques de violence ou de troubles civils à la suite de cette élection », indiquait-il alors.

Mais si Facebook recourait vraiment à cette modification radicale de sa politique de modération, cela ne plairait sûrement pas à tout le monde. La compagnie fait ainsi l’objet de nombreuses critiques des deux bords de l’échiquier politique à ce sujet. Côté démocrate, on soupçonne le réseau social de ne pas assez sévir assez contre les publications racistes et sexistes. En ce qui concerne les républicains, les reproches sont très différents. Ces derniers estiment en effet que les géants du web ont un problème avec les conservateurs et les censurent à dessein.

On suivra donc avec attention, le comportement de Facebook et des autres plateformes le moment venu. Elles ont en tout cas bien l’intention de se montrer bien plus réactives que par le passé.



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.