Google n’a pas encore abandonné Motion Sense et le radar Soli


Durant des années, Google a travaillé sur le projet Soli, un petit radar qui permet de contrôler les appareils électroniques sans toucher un écran ou un bouton physique. Comment ça marche ? En substance, le radar détecte les gestes de la main puis convertit ces gestes en commandes pour l’appareil électronique.

Et en 2019, Google a finalement décidé d’utiliser cette technologie sur un produit commercial : le Pixel 4 (et le Pixel 4 XL). Sur ce smartphone, grâce au radar, il est par exemple possible de contrôler une lecture de musique avec des gestes de la main et sans toucher l’écran. Google espérait certainement que cette fonctionnalité fasse la différence sur ses appareils. Mais malheureusement, celle-ci n’a pas été très populaire. D’ailleurs, il semblerait aussi que les ventes du Pixel 4 n’aient pas du tout été bonnes.

Le radar Soli n’est pas utilisé sur le Pixel 5

Cette semaine, Google a enfin levé le voile sur son nouveau smartphone haut de gamme, le Pixel 5. Avec ce nouvel appareil, Google essaie une nouvelle formule. Celui-ci coûte 629 euros, ce qui est un prix relativement abordable par rapport à ceux des modèles haut de gamme de 2020 comme le Galaxy Note 20 ou le Mi 10 Pro.

En revanche, l’appareil a des caractéristiques assez modestes (que Google compense avec le logiciel). Par exemple, alors que la plupart des modèles premium de 2020 utilisent le processeur Snapdragon 865, le Pixel 5 se contente du Snapdragon 765 G, moins coûteux et moins performant.

D’autre part, le Pixel 5 n’utilise pas le radar Soli qui était sur son prédécesseur. Cela a d’ailleurs un avantage : puisque ce radar est absent, l’écran du Pixel 5 a des bordures très fines. Cependant, bien que le radar Soli et la fonctionnalité Motion Sense soient absents sur le nouveau porte-étendard de Google, la firme assure qu’elle n’a pas encore abandonné cette technologie.

Dans une interview avec The Verge, Rick Osterloh, le patron du hardware chez Google, explique que le radar Soli était trop coûteux pour le smartphone que Google voulait proposer. Il a également assuré que cette technologie sera encore utilisée dans le futur (ce qui est logique vu les investissements de Google pour développer celle-ci).

Osterloh ne précise pas sur quels produits Google pourrait utiliser son petit radar plus tard. Mais des rumeurs suggèrent déjà que la firme de Mountain View pourrait utiliser cette technologie sur son prochain thermostat Nest. Bien évidemment, cette information n’étant pas encore officielle, celle-ci doit être considérée avec prudence. Mais on peut déjà imaginer comment Google pourrait utiliser la technologie Soli pour de la détection de présence ou bien pour nous permettre de contrôler un thermostat avec des gestes de la main.

Sinon, pour rappel, en plus du Pixel 5, Google a aussi présenté la version 5G du Pixel 4a, un nouveau Chromecast qui est livré avec une télécommande, ainsi que l’enceinte Nest Audio qui succède au Google Home lancé en 2016.



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.