Google va verser une milliard de dollars sur trois ans à des éditeurs de presse partenaires


Google doit-il payer pour utiliser des articles de presse sur le portail Actualités ? Pour les médias concernés, et notamment les Européens, la réponse est oui. Ces derniers ont entamé un combat pour cela et l’Union européenne a adopté une directive qui prévoit de demander aux géants du web de négocier une rémunération juste avec les journaux.

Pour faire face à cette polémique, l’entreprise annonçait fin juin le lancement d’un programme qui doit lui permettre de rémunérer des éditeurs de presse en achetant des licences de leur contenu. À cette occasion, le géant de la Tech a signé des partenariats avec des médias allemands, australiens et brésiliens. L’idée est aussi de proposer de nouveaux formats innovants de présentation de l’information, à l’image de ce que fait déjà Apple News +.

« Rémunérer les éditeurs pour des contenus de qualité »

Dans un billet de blog publié ce jeudi, Sundar Pichai, en a dit beaucoup plus sur ce projet. Il annonce que Google va verser un milliard de dollars sur trois ans à des éditeurs de presse partenaires afin d’utiliser leurs contenus.

« Cet engagement financier – notre plus important à ce jour – rémunérera les éditeurs afin qu’ils créent du contenu de grande qualité pour une expérience de presse en ligne différente », précise le dirigeant.
Cette nouvelle section dénommée Google News Showcase, sera une nouvelle « expérience », d’abord disponible sur Android avant d’être déployée plus tard dans l’écosystème Apple. De manière logique, cette initiative concernera tout d’abord l’Allemagne et le Brésil où Google a déjà noué des partenariats. La Belgique, l’Inde, l’Argentine, le Royaume-Uni et le Canada suivront. Tous comprennent des médias avec lesquels l’entreprise signé des accordss.

En ce qui concerne la France, les discussions sont encore en cours entre l’entreprise et les grands éditeurs pour trouver un terrain d’entente sur les droits voisins. Ce projet ne remet d’ailleurs pas les discussions en cause et Sébastien Missoffe, le patron de Google France, a précisé à l’AFP : «  Dans le cadre de ces négociations, nous avons également proposé notre nouveau programme Google News Showcase ».



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.