Les complotistes de QAnon n’ont plus (du tout) leur place sur Facebook et Instagram


Il aura fallu du temps, mais Facebook et Instagram semblent finalement prêt à s’attaquer au mouvement QAnon sans demi-mesure. Il y a deux mois, la plateforme sociale annonçait des mesures contre la conspiration en indiquant qu’elle avait supprimé plus de 900 groupes et pages sur son réseau principal. À l’époque déjà, la décision de la société semblait très tardive, car le mouvement a eu plusieurs années pour prendre de l’ampleur —que ce soit en ligne ou IRL (In Real Life, dans la vraie vie).

Cette fois-ci, Facebook est plus strict et annonce qu’il supprimera tous les comptes liés à QAnon même s’ils ne publient ni ne partagent des contenus violents. On le rappelle, les théories fondatrices du mouvement affirment que Donald Trump lutte secrètement contre les ennemis de l’État représentés par un réseau de trafic d’enfants —tout aussi secret, dirigés par des pédophiles, des satanistes et des cannibales. Selon la théorie, les coupables sont les élites représentées par des figures du parti démocrate comme Barack Obama et des célébrités connues de tous.

Facebook prend des mesures plus radicales

Dans un billet partagé le 6 octobre, Facebook a indiqué : « À partir d’aujourd’hui, nous allons supprimer toutes les pages Facebook, les groupes et les comptes Instagram représentant QAnon, même s’ils ne contiennent aucun contenu violent. Il s’agit d’une mise à jour de la politique initiale du mois d’août qui avait supprimé les pages, groupes et comptes Instagram associés à QAnon lorsqu’ils discutaient de violence potentielle, tout en imposant une série de restrictions pour limiter la portée des autres pages, groupes et comptes Instagram associés au mouvement. Les pages, groupes et comptes Instagram qui représentent un mouvement social militarisé identifié sont déjà interdits. Et nous continuerons à désactiver les profils des administrateurs qui gèrent les Pages et Groupes supprimés pour violation de cette politique, comme nous avons commencé à le faire en août ».

Pour Facebook, QAnon est désormais considéré comme un « mouvement social militarisé identifié », une dénomination que Donald Trump lui-même n’a pas voulu attribuer au groupe lorsqu’il a été questionné sur le sujet. Au mois d’août, il avait déclaré à ce sujet : « Je ne sais pas grand-chose sur eux. J’ai compris qu’ils m’aiment beaucoup, ce que j’apprécie ».

Au mois de juin, Facebook avait aussi indiqué qu’il supprimait tous les comptes liés à Boogaloo, un autre mouvement d’extrême droite radicale et pro-armes selon lequel il faut se préparer à la guerre civile. On retrouve également une forte opposition aux mesures sanitaires prises en réponse à la pandémie de Covid. Des membres de ce mouvement se seraient infiltrés lors de plusieurs manifestations ayant eu lieu suite à l’assassinat de l’Afro-Américain George Floyd.



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.