L’hébergeur français OVH pourrait entrer en bourse

[ad_1]

Les fournisseurs de Cloud devraient accueillir OVH au début de l’année prochaine sur les marchés boursiers. Le fournisseur d’hébergement web et de service de cloud computing tricolore serait en préparation d’une introduction en bourse. Des sources proches du dossier auraient expliqué que la société installée à Roubaix viserait le début de l’année prochaine pour être cotée à Paris. Pour se faire conseiller et préparer l’IPO, OVH aurait fait appel à Rothshild & Co.

Pour l’heure, les sources avancées par Bloomberg affirment que les discussions restent au stade précoce et que l’horizon début 2021 pourrait changer. La situation sanitaire actuelle en est certainement pour quelque chose : pendant de longues semaines et jusqu’alors, le rythme d’introduction en bourse avait fortement ralenti, même à New York. Pour l’économie de l’hexagone, cette mise en public d’OVH est la dernière des informations révélées au sujet des introductions en bourse. Cette année, seulement trois IPO ont été enregistrées pour le moment.

Malgré une panne, OVH en forme

La récente actualité d’OVH conforte la société, leader européen de l’hébergement avec un million de clients dans le monde. En juin, une étude du cabinet Forrester sur le cloud privé avançait le fournisseur français comme l’un des leaders en Europe, tout en affirmant que la société était bien placée sur le marché nord-américain. OVH détient 19 datacenters, dont 16 en France et 2 aux États-Unis. Ses solutions grand public attirent notamment les petits sites et blogs qui souscrivent à ses offres d’hébergement web mutualisées.

Pourtant, 40 % du chiffre d’affaires d’OVH provient de France, ce qui montre bien que la société française est positionnée sur l’international. Parmi ses rachats et décisions stratégiques, vCloudAir, une entreprise américaine qui détenait la technologie VMware qui a beaucoup permis à OVH de s’intégrer sur le marché local à la plus forte demande au monde.

En revanche, en mars, OVH a essuyé l’une des plus importantes pannes de son histoire. À Roubaix, dans l’un de ses principaux datacenters le 31 mars, la société avait fait part de difficultés techniques à la suite d’une panne qui avait rendue indisponible de nombreux sites français et certains gros services comme les services en ligne de jeux vidéo ainsi que des opérateurs. L’incident avait duré quarante minutes avant d’être résolu, sans que la société ne puisse indiquer les raisons du problème.

[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.